Pour Vandenbroucke, les assouplissements sont possibles “si la situation dans les hôpitaux le permet”

Les assouplissements du plan “ambitieux” concocté par le Comité de concertation ne pourront avoir lieu que si la situation des hôpitaux et des soins de santé le permet, a affirmé mardi soir le ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke, au cours du JT de Eén (VRT).

À ses yeux, la mise en œuvre ou non de ces mesures dépend du taux de contamination et du nombre d’admissions dans les hôpitaux. Le ministre pense que les festivals peuvent avoir lieu sous conditions strictes. “Pour y accéder, vous devez prouver que vous êtes vacciné ou présenter un test PCR négatif“, a expliqué M. Vandenbroucke.

> Le Brussels Summer Festival annule son édition 2021

Frank Vandenbroucke estime que les chiffres présentés par le gouvernement flamand constituent une bonne ligne de conduite. “Des assouplissements peuvent être apportés notamment s’il n’y a pas plus de 500 personnes dans les unités de soins intensifs et nous devons rester sous le seuil de 150 nouvelles admissions dans les hôpitaux“, a-t-il dit.

> Culture, Horeca, sport… : voici le plan de déconfinement pour cet été

“Les chiffres flamands sont de bons chiffres”

Le ministre a également souligné que ces chiffres du plan du gouvernement flamand n’ont pas été officialisés par le Comité de concertation. “En ce qui me concerne, les chiffres du plan flamand sont de bons chiffres indicatifs. Je vais les accrocher au-dessus de mon lit“, a-t-il glissé.

De son propre aveu, Frank Vandenbroucke est optimiste. “Je pars du principe que nous atteindrons ces chiffres. Je sais que beaucoup de personnes aspirent à la liberté, mais je partage aussi l’inquiétude des employés des hôpitaux et de tous les soignants.

Le plan actuel peut toujours être ajusté et les chiffres seront certainement examinés lors du prochain Codeco du 28 mai.

Belga

Partager l'article

12 mai 2021 - 07h17
Modifié le 12 mai 2021 - 07h18