Ouverture de l’enquête publique sur le nouveau Plan régional de gestion de l’eau

Avant d’être adopté par le gouvernement, le projet de Plan de Gestion de l’Eau 2022-2027 est soumis à une enquête publique du 1er novembre 2022 au 30 avril 2023.

L’enquête publique pour le Plan de Gestion de l’eau 2022-2027 est ouverte depuis le 1er novembre. Celui-ci fait suite aux deux premiers plans, sur base de nouveaux constats.

Pour rappel, ce troisième plan bricolé depuis plusieurs années doit permettre d’atteindre les objectifs environnementaux imposés par l’Europe d’ici à 2027. Il se base sur la Directive européenne Cadre Eau qui exige une bonne qualité des masses d’eau de surface, un bon état qualitatif et quantitatif des eaux souterraines, ainsi qu’une récupération juste et équitable des coûts de services liés à l’utilisation de l’eau. Mais le plan tient compte également des caractéristiques spécifiques propres à Bruxelles, telles qu’une imperméabilité importante et une forte densité de population.

À lire aussi | Le déversement des eaux usées dans les cours d’eau bruxellois dénoncé par des associations

Mesures face aux changements climatiques

Par ailleurs, le Plan vise à augmenter la résilience de Bruxelles face aux changements climatiques et comporte à ce titre des mesures de prévention et de gestion face aux épisodes de sécheresse. Cela passe par la promotion d’une utilisation rationnelle et durable de l’eau, ou encore la préservation des cours d’eau, plans d’eau et zones humides en milieu urbain. Le Plan envisage aussi l’eau comme source d’énergie renouvelable.

À lire aussi | La prévention contre la sécheresse intégrée au futur plan bruxellois de gestion de l’eau

Enfin, il vise à assurer le recouvrement des coûts grâce au principe du “pollueur-payeur”, acté par la directive européenne. Cette mesure vise à adapter la tarification pour les entreprises afin de les inciter à prendre les mesures nécessaires pour réduire leurs eaux usées.

Un défi important

Avec, 182 hectares d’eau libre, l’amélioration de la qualité des cours d’eau du réseau hydrographique de Bruxelles représente l’un des défis les plus difficiles du Plan.

Pour y parvenir, celui-ci propose de remettre à ciel ouvert certains tronçons de la Senne et souhaite également supprimer les obstacles à la migration des poissons et restaurer les écosystèmes sur certaines rives. Il est en outre prévu de mettre fin aux déversements directs d’eau polluée dans la rivière et aux déchets flottants, de réduire l’impact des débordements d’égouts et d’installer les quelques raccordements au réseau d’égouts qui font encore défaut.

À terme, l’objectif est aussi d’améliorer encore l’efficacité des deux stations d’épuration présentes dans la capitale, de sorte que l’eau soit davantage débarrassée des polluants.

L’enquête publique se poursuivra jusqu’au 30 avril 2023. Toute personne ayant des questions peut prendre rendez-vous avec l’un des experts thématiques dans les bureaux de Bruxelles Environnement pendant toute la durée de l’étude.

Retrouvez ici toutes les informations, documents et modalités pratiques.

V.d.T. – Photo : BX1

Partager l'article

07 novembre 2022 - 12h55
Modifié le 07 novembre 2022 - 12h55