La rénovation du prieuré du Rouge-Cloître réserve bien des surprises

Le bâtiment est l’unique vestige de l’ancien cloître occupé par les chanoines de Saint-Augustin dès le XIVè siècle.

S’il a subi plusieurs rénovations au cours des siècles, lors de la rénovation actuelle, les architectes ont fait plusieurs découvertes : une partie des vieux châssis en bois du XVIIè siècle et une fresque de la même période.

Après vingt ans d’inoccupation, les lieux avaient souffert de l’humidité. Si la structure en bois avait pourri, le plancher du premier étage, lui, n’avait presque plus de portance, mais les architectes ont su le garder, tout comme les cloisons anciennes du XVIIIè siècle.

La Région souhaite y amener de l’Horeca et des activités socio-culturelles de petite taille afin de ne pas endommager le bâtiment et les travaux de restauration.

Reportage de Marie-Noëlle Dinant, Nicolas Scheenaerts et Laurence Paciarelli

Partager l'article

20 octobre 2021 - 18h44
Modifié le 20 octobre 2021 - 18h44