Horeca : quel bilan tirer de la réouverture des terrasses dans la capitale ?

Ce week-end a donc été marqué par la réouverture des terrasses. Cafés et restaurants sont autorisés à servir leurs clients en extérieur, en respectant un protocole stricte : des tables de quatre convives maximum, pas de service au bar, des serveurs masqués. Quel bilan tirer ? 

Il est sans doute un peu tôt pour avoir des chiffres précis, précise la Fédération Horeca Bruxelles. Combien de cafés et restaurants ont effectivement ouvert ? Le chiffe de six établissements sur dix avait été évoqué pour le pays. C’est probablement l’ordre de grandeur pour Bruxelles mais ces données devront être affinées. En attendant, les clients ont répondu présent, se réjouit Fabian Hermans de la Fédération Horeca Bruxelles. Beaucoup ont même bravé la météo capricieuse du début de journée samedi.

Au niveau chiffre d’affaire, il est trop tôt aussi pour l’évaluer. Il semble en tout cas que beaucoup d’exploitants ont préféré agir avec certaine prudence et ont ouvert avec un minimum de personnel.

Voir aussi : Horeca : quand réouverture rime, pour certains, avec première ouverture (vidéo)

Globalement, les consignes ont été respectées. Certes il y a eu des débordements, mais ils ont été relativement limités. L’infectiologue et porte-parole du centre de crise Yves Van Laethem estime qu’il n’y a pas de raison de s‘inquiéter à ce stade, pour autant que cela ne se reproduise pas. De son côté, Fabian Hermans appelle avec insistance le public à respecter les consignes de sécurité, afin de ne pas pénaliser l’horeca.

S.R.

■ Le point avec Fabian Hermans, trésorier de la Fédération Horeca Bruxelles, et Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral du centre de crise

Partager l'article

10 mai 2021 - 14h00
Modifié le 11 mai 2021 - 07h10