Sur BX1 TV Maintenant : "LCR – Manon Hansay"

Quartier Lemonnier: les commerçants dénoncent l’insécurité tandis que les autorités locales annoncent des mesures

Plus d’une quarantaine d’agents de prévention vont être déployés sur le territoire Stalingrad-Lemonnier, annonce le bourgmestre bruxellois Philippe Close (PS).

“Imaginez-vous qu’un commerçant, il doit être accompagné pour ouvrir son commerce le matin. Le soir, la même chose. S’il est tout seul, il est la proie de délinquants et il risque de perdre la vie”, explique Nour Eddine Layachi, président de l’association des commerçants locales. “Il y a un grand changement. Il y a eu beaucoup de délinquances ces dernières années. Il y a des familles qui viennent chez nous car elles ont peur. Ce n’est pas comme avant”, confirme Brahim, commerçant dans le quartier depuis 20 ans.

Alors qu’un homme a été poignardé vendredi à l’issue d’une bagarre, l’insécurité aurait fait un bond ces dernières semaines. “La situation est assez alarmante. Il y a eu beaucoup de plaintes, notamment de commerçants et de riverains. Il y a surtout beaucoup de nuisances, aussi bien sur la voie publique que dans la station de métro”, indique Ilse Van De Keere, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles. Depuis un an, la présence policière est quotidienne dans le quartier. Le bourgmestre bruxellois Philippe Close  (PS) veut faire plus: “On va doubler ce nombre d’actions. C’est plus d’une quarantaine d’agents de prévention qui vont être présents sur le territoire Stalingrad-Lemonnier”.

■ Reportage de Adeline Bauwin, Marjorie Fellinger et Paul Bourrieres

Partager l'article

13 mars 2019 - 17h05
Modifié le 13 mars 2019 - 18h28