Les voyages, facteur prédominant de la flambée de cas de Covid après l’été 2020

Agence de voyages - Illustration Belga Siska Gremmelprez

Une nouvelle étude le prouve.

D’ici quelques jours, de nombreux Bruxellois prendront les airs, le rail ou la route, en direction d’autres contrées. Si la politique en matière de déplacements à l’étranger est stricte, moyennant des quarantaines et du testing pour bon nombre de cas, cela n’avait pas empêché, l’été dernier, la résurgence de la pandémie au terme des congés d’été.

Une nouvelle étude, menée par l’ULB et la KU Leuven, dirigée par Simon Dellicour et Philippe Lemey, et publiée dans la revue Nature, vient d’évaluer comment les lignées virales nouvellement introduits ont contribué à la résurgence du Covid en Europe : concrètement, dans la majorité des pays étudiés par les chercheurs, plus de la moitié des lignées qui circulaient à la fin de l’été dernier résultaient d’une nouvelle introduction depuis le 15 juin. Comprenez : plus de la moitié des chaînes de transmission entre un individu portant le virus et les personnes qu’il a infecté sont issues de l’étranger.

► Interview | Simon Dellicour : “Une quatrième vague dépendra de la vaccination et de la progression du variant Delta” (29/06/2021)

Autre découverte : là où l’incidence du Covid était la plus élevée, l’introduction de ces nouvelles lignées avait le moins d’impact. “Imaginons un incendie : s’il y a déjà pas mal de foyers dans une forêt, en allumer quelques uns en plus ne changera pas le sort de celle-ci ; le feu se propagera de toute façon. En revanche, s’il n’y a que quelques foyers sporadiques, alors en allumer de nouveaux peut accélérer et augmenter la violence de l’incendie à venir“, explique ainsi l’épidémiologiste Simon Dellicour, auteur de l’article et chercheur qualifié FNRS à l’ULB.

Face aux départs en vacances à venir dans les prochains jours, les auteurs de cette étude estiment que des conditions similaires pourraient constituer un terrain fertile pour la dissémination et la résurgence du virus, surtout dans ce contexte de prévalence des variants.

 

ArBr – Photo : Belga (illustration)

Partager l'article

30 juin 2021 - 17h52
Modifié le 30 juin 2021 - 17h53