Manifestation anti-Trump : 9.000 personnes dans le centre de Bruxelles

Quelque 9.000 personnes selon la police, 10.000 selon les organisateurs, ont suivi le mouvement « Trump not welcome » et défilé dans la capitale.

Les participants à la marche « Trump not Welcome » se sont rassemblés aux pieds de la gare du Nord, à Bruxelles, mercredi après-midi. L’événement vise aussi à dénoncer « la course aux armements » voulue par l’Otan, à l’occasion d’une réunion spéciale des pays membres de l’Alliance jeudi à Bruxelles.

Un petit groupe d’étudiants de Gand et Bruxelles notamment est à l’initiative de l’événement. « On a eu le sentiment qu’il fallait faire quelque chose, que beaucoup de gens avaient été choqués par les propos de Donald Trump pendant toute la campagne », explique Leila Lahssaini, porte-parole pour l’organisation. Depuis, une septantaine d’associations soutiennent celle-ci, ainsi que des partis politiques, tels qu’Ecolo et le PTB, tout comme des syndicats. « L’opposition à Trump rassemble de nombreuses personnes de milieux différents, comme on l’a vu avec la ‘Women’s march’ aux Etats-unis. Aux discours de haine, de division, nous souhaitons opposer un message d’unité et de solidarité », commentent les organisateurs.

Manifestation anti-Donald Trump - Bruxelles 1

Des pancartes et banderoles ont été préparées pour l’occasion, sur lesquelles on peut notamment lire: « Stop Trump – Save the planet », « Women’s rights are under attack. Stand up! Fight back », « USA should be a leader in democracy, not in idiocracy », ou encore « Invest in peace, not in war #NATONOTWELCOME ».

La communauté kurde de Belgique s’est également mêlée à la foule, pour s’opposer à la « politique de répression » du président turc Recep Tayyip Erdogan, qui sera également présent à Bruxelles jeudi. « Erdogan et son gouvernement sont coupables de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre. Ils doivent être jugés devant des tribunaux internationaux », indiquent leurs tracts.

Parmi les personnes ayant fait le déplacement, figurent des activistes de Standing Rock aux Etats-Unis, qui s’opposent à l’oléoduc Dakota Access Pipeline sous la rivière Missouri. Le cortège a pris le départ à 18h00 pour un parcours dans le centre-ville.

Le cortège a défilé dans une ambiance conviviale. Un homme a toutefois été interpellé en fin de manifestation, peu avant 20h30, indique la police locale bruxelloise sans préciser le motif de cette arrestation. L’événement s’est clôturé par des concerts gratuits. Les organisateurs se sont déclarés plus que satisfaits de la mobilisation de mercredi. (avec Belga)

CaptureCONCERT

  • Images de Michel Geyer et Thierry Dubocquet

Partager l'article

24 mai 2017 - 19h40