Zakia Khattabi sur l’affaire Mawda: “C’est le gouvernement que je pointe du doigt, pas le policier qui a tiré”

La co-présidente d’Ecolo Zakia Khattabi a répondu aux questions de Jean-Jacques Deleeuw dans L’Interview ce jeudi.

La co-présidente d’Ecolo est revenue sur la déclaration du policier qui a tiré sur Mawda (il se dit abattu et explique qu’il visait un pneu et qu’il a été déstabilisé). Là-dessus, la co-présidente d’Ecolo précise “j’ai pointé dans l’affaire de la mort de Mawda la responsabilité du gouvernement, pas du policier qui a tiré”. Dans cette affaire, elle ajoute : “La situation ne fait que s’aggraver. Il y a des dérives fascisantes de la part de M. Francken qui veut museler les responsables des universités”.

Zakia Khattabi se montre en faveur d’un refinancement de la Justice et va plus loin : “Je pense qu’il faut repenser complètement notre politique pénale. Enfermer les gens ne protègent plus à long terme.”

Sur l’intention de la ministre bruxelloise de l’Environnement Céline Fremault (cdH) de bannir le diesel en 2030, Zakia Khattabi répond “ce ne sera pas suffisant pour décongestionner Bruxelles et avoir un impact sur la qualité de l’air”.

Enfin interrogée par rapport aux futures élections communales, elle explique : “L’objectif Ecolo pour les communales est d’être présent dans plus de communes via les conseillers. Pour Bruxelles-Ville, on aimerait “casser” la majorité actuelle”.

► Mawda, le financement de la police et de la justice, le plan diesel, les élections 2018 : découvrez l’intégralité de L’Interview de Zakia Khattabi dans notre replay.

Retrouvez L’Interview du lundi au vendredi à 12h45 sur BX1.

Partager l'article

31 mai 2018 - 13h15