Un rapport de police est attendu par Philippe Close, Extinction Rebellion prévoit de nouvelles actions

Alors qu’un rapport de police est attendu par le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, au sujet des moyens utilisés par les forces de l’ordre pour disperser les manifestants ce samedi place Royale, le porte-parole d’Extinction Rebellion précise que les militants restent déterminés à poursuivre leurs actions.

Malgré l’agression brutale contre les citoyens qui se rassemblent dans l’espace public pour tenter de prévenir les pires effets de l’effondrement climatique, Extinction Rebellion Belgium reste déterminé – nous allons continuer à nous mobiliser et à nous développer jusqu’à ce que l’Etat belge réponde nos revendications : déclarer une urgence climatique, la neutralité carbone en 2025 et créer une Assemblée Citoyenne pour décider des mesures à apporter à la crise climatique“, précise le porte-parole d’Extinction Rebellion Belgium dans un communiqué de presse.

De son côté, le porte-parole de la police de Bruxelles-Capitale/Ixelles, Olivier Slosse, reconnaît que sur certaines photos diffusées sur les réseaux sociaux “il y a eu l’usage de spray lacrymogène qui n’était clairement pas conforme aux directives“. Le tout fera l’objet d’une analyse, rendue par la suite au bourgmestre.

  • Reportage de Thomas Dufrane et Marjorie Fellinger

Partager l'article

13 octobre 2019 - 19h08