Négociations bruxelloises : DéFI accepte l’invitation du PS

Le président de DéFI, Olivier Maingain, a répondu favorablement à l’invitation du PS. Il accepte de participer aux négociations afin de former une nouvelle majorité gouvernementale à Bruxelles.

“C’est une chance pour Bruxelles et pour le pays qu’une majorité stable puisse se mettre en place à la tête de la Région, sans associer les partis extrémistes N-VA ou PTB. L’exemple donné par les partis à Bruxelles peut être utile à l’avenir du pays”, a déclaré Olivier Maingain dans un communiqué.

DéFI aura comme objectif principal :  “de permettre à la Région bruxelloise de soutenir l’activité économique, la création d’emplois et la formation professionnelle, dans la lignée du travail accompli sous la précédente législature par les ministres bruxellois DéFI Didier Gosuin et Cécile Jodogne. La transition écologique, l’instauration et le développement d’une mobilité durable et apaisée, la lutte contre la pauvreté et la réduction de la fracture sociale, la bonne gouvernance, la rationalisation des instruments publics ainsi que le renforcement des politiques de santé seront également au cœur des négociations bruxelloises pour DéFI”.

Son parti sera particulièrement attentif à “renforcer la présence de la classe moyenne en Région bruxelloise pour qu’elle contribue, comme toutes les Bruxelloises et les Bruxellois, à la dynamique d’une région à la gestion efficace, exemplaire et moderne en rapport avec les enjeux d’une ville qui sera une référence sur le plan de la mobilité, des conditions de vie, de l’environnement, de la formation et de la qualification, et de la cohésion sociale”.

Olivier Maingain mènera la délégation de DéFI à la table des négociations. Bernard Clerfayt ainsi que d’autres représentants du parti y seront associés.

La Rédaction

Rue de la Loi : lancer les négociations, sans traîner mais sans brusquer (J+19)

Région bruxelloise : le PS veut entamer des négociations avec Ecolo et DéFI

Partager l'article

14 juin 2019 - 15h56