Les prix de l’immobilier continuent de grimper à Bruxelles

L’immobilier s’envole à Bruxelles. Avec une moyenne de 399.000 euros pour les maisons mitoyennes (2-3 façades) et 840.000 euros pour les maisons 4 façades, la Région bruxelloise est la plus chère de Belgique. L’augmentation des prix y est également la plus importante : +10,1% pour les maisons mitoyennes.

Statbel, l’office belge de statistique, a publié ses chiffres, assez éloquents, sur l’évolution de l’immobilier en Belgique. Partout, les prix ont augmenté, ces derniers mois : entre 2,6% (pour les maisons mitoyennes) et 5% (pour les villas) pour l’ensemble du pays. Mais il existe des différences importantes entre les différentes régions : la Région wallonne reste la moins chère, la Flandre arrive en seconde position, tandis que Bruxelles-Capitale occupe la tête du classement.

Ainsi, dans la capitale, les maisons de type fermé ou demi-fermé (2 ou 3 façades) sont estimées en moyenne à 399.000 euros (40.000 euros de plus qu’en 2017), les maisons de type ouvert (4 façades) reviennent en moyenne à 840.000 euros (là encore, +40.000 euros par rapport à 2017), tandis que les appartements sont vendus en moyenne à 200.000 euros (15.000 euros de plus qu’il y a deux ans).

Quant aux différentes communes, en matière de maisons uniquement (tous types), c’est Ixelles qui présente le prix médian le plus élevé de la Région bruxelloise (740.000 euros), suivie de Woluwe-Saint-Pierre (580.000 euros) et Uccle (525.000 euros). Au bas du classement bruxellois, on retrouve Molenbeek-Saint-Jean (270.000 euros), Anderlecht (291.500 euros) et Jette (312.500 euros).

Arnaud Bruckner – Photo : Belga / Benoît Doppagne

Partager l'article

26 septembre 2019 - 11h44