Ixelles refuse d’installer 28 nouveaux panneaux publicitaires digitaux

Ixelles dit “non” à l’installation de 28 dispositifs de publicité digitale de 2m² de la société JC Decaux. Le collège a remis un avis défavorable, pour des raisons de sécurité routière et environnementales.

Pour la commune, ces panneaux présentent un danger pour la sécurité routière. “Les messages publicitaires lumineux, répétitifs et animés risquent d’engendrer une perte d’attention des usagers de la voirie, quels qu’ils soient : automobilistes, cyclistes, piétons et tout autre usager (trotinettes,…)”.

La consommation électrique de ces panneaux est également pointée du doigt. “Ces dispositifs sont dix fois plus énergivores que les faces publicitaires fixes actuelles”. 

Enfin, la commune estime que “ces dispositifs devant accueillir ces affichages dynamiques s’intègrent mal dans le tissu urbain déjà très dense d’Ixelles, nuisent à la qualité de l’espace public et déprécient le patrimoine architectural”. 

Pour l’échevin Yves Rouyet (Ecolo), “Ces écrans constituent une véritable sollicitation mentale permanente. La population, en particulier les enfants, sont soumis partout à des écrans : tablette, gsm, TV, écrans dans les restaurants, dans le métro… On ne va pas en plus en rajouter dans la rue!”.

Photo d’illustration : YR

 

Partager l'article

15 février 2019 - 12h29