“Ils nous ont pris nos caravanes et nous ont laissés sur le trottoir”: la communauté rom dénonce l’opération policière

Ce jeudi, la communauté rom organisait une conférence de presse pour dénoncer la confiscation de leurs caravanes, après une opération policière effectuée mardi.

Une trentaine de personnes issues de la communauté rom ont protesté mercredi après-midi, devant le palais de justice de Bruxelles, contre la vaste opération de police menée mardi en Région bruxelloise, en Brabant flamand et en province de Hainaut. Cette action d’envergure visait une organisation criminelle d’escrocs opérant dans la vente de voitures par internet. Plusieurs caravanes ont été saisies dans le cadre de cette opération.

Plus de 1.200 policiers ont effectué mardi quelque 200 perquisitions au cours desquelles ils ont arrêté plus de 30 personnes. Ces dernières sont soupçonnées de plus de 500 fraudes liées à la vente de véhicules via internet.

La plupart des suspects sont des Roms originaires d’Europe de l’Est. Au cours de l’opération de police, des dizaines de voitures mais aussi un grand nombre de caravanes ont été saisies. Leur action a duré un peu plus d’une heure et s’est déroulée sans incident.

Ce jeudi, la communauté rom organisait une conférence de presse pour dénoncer la confiscation de leurs caravanes.

• Interview de Nicolas Franchomme

Partager l'article

09 mai 2019 - 16h06