Des élèves primo-arrivants visitent l’exposition Anne Franck à Uccle

Des primo-arrivants en classe passerelle ont visité l’expo Anne Franck. Un constat, ces élèves ont une vision parfois idéalisée de l’Europe.

Ils sont une quinzaine de primo-arrivants à découvrir l’histoire de cette petite juive arrachée à son pays d’origine. Hassan a quitté le Soudan il y a 3 ans avec en tête une certaine vision de l’Europe : “Avant quand j’étais au Soudan, j’ai entendu beaucoup de choses mais je n’y croyais pas. Maintenant je le crois. Je ne pensais pas que ce genre de choses pouvaient se produire en Europe, parce que j’ai toujours entendu que l’Europe c’était mieux, qu’il n’y avait pas de guerre”.

Dans le journal d’Anne Frank, on retrouve des mots plein d’espoir. Des mots écrits parfois  quelques jours à peine avant qu’elle ne soit envoyée à Auschwitz et ces mots font écho dans l’esprit des primo-arrivants.

  • Reportage de Martin Caulier et Béatrice Broutout

Partager l'article

15 mars 2018 - 18h08