Colruyt ne testera finalement pas le travail de nuit pour le service Collect & Go en janvier

Le test de travail de nuit pour le service de courses en ligne Collect & Go dans neuf magasins Colruyt ne se déroulera pas en janvier, a indiqué l’entreprise lundi. Une réunion prévue ce mardi avec les syndicats est reportée au mois prochain.

En raison du succès du service, Colruyt souhaite tester des heures de travail prolongées pour le personnel chargé de préparer les commandes. Cette phase d’essai doit se dérouler dans neuf magasins avec des horaires débutant à 5h du matin et prolongés jusqu’à minuit. Elle devait débuter en janvier mais le front commun syndical refuse les conditions proposées par la direction. “La réunion prévue mardi est reportée”, confirme une porte-parole de Colruyt. “Nous cherchons une nouvelle date en janvier. Cela signifie que nous voulons d’abord parvenir à un accord.”

L’entreprise doit analyser la contre-proposition des syndicats. Les représentants des travailleurs demandent notamment que la plage horaire ne dépasse pas 22h et un sursalaire au moins égal à ce qui est pratiqué dans l’entreprise à partir de 18h (50%).

“Le mois de janvier devient difficile pour la phase de test”, ajoute Filip Lemberechts du syndicat libéral ACLVB. Elle pourrait se dérouler en mars.

Avec Belga – Photo : Belga/Dirk Waem

Partager l'article

10 décembre 2018 - 16h47