Découvrez   

93,5 millions d’euros pour booster le Port de Bruxelles d’ici 2025

Le nouveau contrat de gestion inscrit l’action du Port de Bruxelles dans les objectifs du gouvernement bruxellois qui en fait un acteur clé de la transition économique et écologique.

Le ministre bruxellois Alain Maron (Ecolo) et la direction du Port de Bruxelles ont paraphé jeudi le nouveau contrat de gestion qui lie celui-ci et la Région bruxelloise jusqu’en 2025 et lui garantit un financement à hauteur de 93,5 millions d’euros.

Concrètement, ce contrat assure le transport de marchandises par la voie d’eau, à travers plusieurs projets destinés à favoriser le transfert modal. Sont notamment prévus, la poursuite de l’entretien des installations portuaires (canal, ponts mobiles et écluses) pour un montant de 15 millions d’euros; un investissement dans le canal et les ouvrages d’art de près de 15 millions d’euros, dont 9,5 millions pour le renforcement et la construction de nouveaux murs de quai pour permettre l’installation de nouvelles entreprises; et l’étude du recours obligatoire à la voie d’eau pour les chantiers inventoriés par le Port dans son plan pluriannuel des chantiers.

20 hectares supplémentaires dédiés au Port

Le contrat de gestion prévoit ainsi d’agrandir le domaine portuaire, avec notamment l’acquisition par la Région de 40 hectares du site de Schaerbeek-Formation, dont 20 hectares dévolus au Port. La vocation économique du Port sera réorientée vers les entreprises exemplaires au niveau climatique et environnemental.

La société fluviale publique développera en outre une offre logistique complète pour le secteur de la construction, un secteur clé appelé à se développer pour rencontrer les objectifs de rénovation du bâti que la Région bruxelloise s’est fixée.

Quatre projets d’envergure pour une meilleure intégration urbaine

La Région de Bruxelles-Capitale s’engage, quant à elle, à mettre en œuvre quatre projets d’envergure en matière d’intégration urbaine dans le domaine portuaire:

  • un parc sur toute la rive gauche du bassin Béco;
  • une infrastructure sportive dans la courbe de giration du bassin Vergote;
  • un pôle régional nautique autour du BRYC (Bruxelles Royal Yacht Club);
  • une piste cyclable en site propre en bordure du domaine portuaire sur les 14 kilomètres de la rive gauche du canal.

Selon le ministre Maron, “ce contrat de gestion ambitieux renforcera le potentiel récréatif du Port et rendra sa fonction économique plus durable. Il créera un véritable écosystème autour du canal”.

Selon le président du Port, Yassine Akki, grâce à ce contrat, “le Port dispose des moyens de ses ambitions, déclinées dans le masterplan à l’horizon 2040 qui constitue un engagement durable fort pour œuvrer plus encore à l’avenir au service d’un développement portuaire bénéfique à l’ensemble de la Région et de ses habitants”.

Belga – Photo/BX1

Lire aussi : 13% de trafic en moins pour le port de Bruxelles suite à la crise sanitaire

Partager l'article

14 janvier 2021 - 19h29
Modifié le 14 janvier 2021 - 19h29