Découvrez   

Molenbeek : les rassemblements interdits en soirée dans le quartier du Sippelberg après l’agression des pompiers

La bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean Catherine Moureaux (PS) a pris ce jeudi un arrêté de police interdisant les rassemblements de plus trois personnes dans le quartier du Sippelberg, tous les soirs entre 22h00 et 6h00 du matin.

Cette décision fait suite à l’agression dont des pompiers ont été victimes dans la nuit de mercredi à jeudi sur l’avenue Mahatma Gandhi. Les équipes du SIAMU avaient été appelées pour un feu de poubelle vers 1h00 du matin, quand ils ont été la cible de des jets de bouteille en verre de la part de jeunes retranchés sur les toits des immeubles.

Cet arrêté de police courra sur une durée de deux mois, précise la bourgmestre. Il concerne l’avenue Mahatma Gandhi, une petite partie de la chaussée de Gand autour de la station de métro Osseghem et une rue connexe.

La police de Bruxelles Ouest (Molenbeek-Saint-Jean, Koekelberg, Jette, Ganshoren et Berchem-Sainte-Agathe) a ouvert une enquête suite à cette agression. Elle précise par ailleurs qu’une patrouille venue aider les pompiers a également été prise pour cibles, et des impacts des objets jetés ont été rapportés sur un véhicule de police. Aucun blessé n’est toutefois à signaler dans les rangs des forces de l’ordre.

La police poursuit son enquête avec notamment les images des caméras de surveillance du quartier, afin d’identifier les fauteurs de trouble. Les enquêteurs estiment toutefois qu’il sera difficile d’obtenir des images claires, vu que les auteurs de cette agression se trouvaient pour la plupart sur les toits des immeubles ou dans les étages supérieurs de ces bâtiments.

Gr.I. avec Jim Moskovics – Photo : capture Google Street View

■ Reportage de Jim Moskovics, Frédéric De Henau et Pierre Delmée.

Partager l'article

27 août 2020 - 18h30
Modifié le 27 août 2020 - 19h03