Élections 2019 : de nombreux Bruxellois vivent dans un logement privé trop petit

C’est l’un des enjeux majeurs de ces élections et principalement en Région bruxelloise, le logement.

Maïmouna est habitante de Molenbeek. A 48 ans, elle est actuellement sans emploi. Dans son logement, elle vit avec son mari et ses 5 enfants. Mais l’espace est bien trop petit. Il est impossible de mettre une table pour manger à 7 en famille.

La famille de Maïmouna est inscrite sur l’une des 23 agences immobilières sociales de la capitale. Mais il y a un temps d’attente de 4 ans. Elle se tourne donc vers le privé dans des conditions de vie déplorable.

En moyenne, les Bruxellois consacrent 40% de leur budget à leur logement.

Découvrez notre dossier complet sur les élections régionales, fédérales et européennes.

Le Logement sera au cœur du débat, présenté par Jean-Christophe Pesesse, ce mardi à 18h25.

■ Reportage de Thomas Dufrane et Nicolas Scheenaerts.

Partager l'article

21 mai 2019 - 10h57