Ixelles dévoile son projet de réaménagement de l’espace public pour la législature

Mercredi, l’échevin des Travaux Publics Romain De Reusme (PS) a présenté le programme de réaménagement de l’espace public qu’Ixelles a développé pour la législature actuelle.

Avec un budget de 23,5 millions d’euros, la commune prévoit de rénover 64 rues et trottoirs, 4 places communales et plusieurs carrefours, soit près de 20 kilomètres linéaires d’espace public. “Selon l’état de vétusté des trottoirs et des voies carrossables, les besoins de sécurisation des carrefours ou des placettes et enfin notre volonté d’améliorer l’espace public au profit d’une plus grande qualité de vie, nous avons arrêté la liste des rues, des carrefours et des places qui seront renovés“, explique l’échevin Romain De Reusme (PS). Concrètement, les trottoirs de 24 rues seront renovés, l’asphalte sera renouvelé dans 18 rues, et 22 rues et 4 places seront réaménagées de façade à façade. Parmi ces lieux, on note la place du Châtelain, la place Marie-José, le carrefour entre l’Abbaye et les étangs d’Ixelles, la chaussée de Boondael (entre Flagey et Général Jacques) ou encore la place Dossin-de-Saint-Georges. Certains de ces projets seront soumis à une participation citoyenne, afin d’en permettre l’élaboration.

Le plan de réaménagement public prévoit également l’entretien de l’ensemble des trottoirs. Chaque semaine, c’est environ 1,3 kilomètres de voirie qui est passé en revue et réparé. Tous les deux ans, l’ensemble des trottoirs sont donc réparés intégralement. “En 2016, j’ai mis au point un programme visant à optimaliser l’entretien des trottoirs. C’était inexistant. Or, s’il est important d’investir, il est primordial d’entretenir nos investissements. Ce programme a permis de réparer tous les pavés déchaussés et les potelets renversés sur tous les trottoirs de la commune. En 2 ans, 9.000 pavés et près de 200 potelets ont été remis en place“, précise l’échevin.

Une série d’aménagements ponctuels seront également mis en place, généralement afin de renforcer la sécurité et le confort des usagers faibles face à la circulation automobile : oreilles de trottoirs, bacs à plantes, trottoirs planes, etc.

■ Reportage de Jean-Christophe Pesesse et Nicolas Scheenaerts, avec Laurence Paciarelli

Partager l'article

25 septembre 2019 - 18h00