“Sous Silence” : des associations se battent pour la reconnaissance des anciens combattants congolais

Georgine Dibua est à l’origine des commémorations congolaises au Square Riga. Elle célèbre ce qui manque, selon elle, lors des festivités nationales en la mémoire des soldats qui se sont battus pour la Belgique : l’armée congolaise.

Pour le centenaire de l’Armistice, son souhait, ainsi que celui d’une communauté panafricaine, est de voir la Force Publique honorée sur la tombe du soldat inconnu. Des associations souhaitent ainsi poursuivre le travail de pédagogie, que ce soit lors de ces cérémonies ou dans les écoles, pour assurer une meilleure reconnaissance des actes de bravoure des anciens combattants venus du Congo lors de la Première Guerre Mondiale.

Regardez le premier épisode de notre série sur les anciens combattants congolais.

Découvrez le projet “Sous Silence” dans notre dossier.

■ Reportage de Marthe Kinkela (ULB).

Partager l'article

23 avril 2018 - 17h12