Négociations fédérales : les informateurs royaux feront rapport au Roi les 12 et 29 juillet (vidéo)

Les informateurs fédéraux, Didier Reynders (MR) et Johan Vande Lanotte (sp.a), ont été chargés par le Roi d’une mission spéciale par le souverain.

En un mois de mission, les informateurs ont rencontré les différents partis, à l’exception du Vlaams Belang et du PTB, pourtant grands vainqueurs du scrutin mais ostracisés l’un et l’autre par une partie des autres formations, et des acteurs socio-économiques.

Dans la deuxième phase de leur mission, ils devaient mener des entretiens bilatéraux approfondis avec les partis utiles à la formation d’un gouvernement fédéral sur plusieurs sujets: budget, concertation sociale, marché du travail, pouvoir d’achat, climat, lutte contre la pauvreté et politique dans différents départements (justice, police, pensions, migration). La réforme de l’État n’en fait pas partie. “Nous ne cherchons pas une majorité des deux tiers”, ont assuré MM. Reynders et Vande Lanotte.

Lors de leurs deux conférences de presse, les informateurs ont insisté sur l’urgence budgétaire. L’Europe attend l’épure belge pour la mi-octobre et la situation se détériore. La crise de 2010-2011 avait profité d’une situation plus favorable et le gouvernement sortant bénéficiait en outre d’une majorité au parlement, ce qui est loin d’être le cas de l’équipe Michel.

Lire aussi : Notre dossier complet sur les élections 2019 et les négociations à la Région et au fédéral

“Futures discussions de préformation”

Une nouvelle phase s’est ouverte ce lundi avec une nouvelle mission. Johan Vande Lanotte et Didier Reynders sont ainsi chargés d’une mission spéciale : établir, dans la poursuite de leurs échanges, une note pouvant servir de base aux “futures discussions de préformation”, selon un communiqué du Palais. Les informateurs feront un premier rapport le 12 juillet et un rapport suivant le 29 juillet, précise le communiqué.

Lors de la conférence de presse qui a suivi l’entretien avec le chef de l’État, les informateurs ont confirmé qu’ils travailleront, “quant au fond, avec les partis susceptibles de former un gouvernement fédéral, à l’élaboration d’une note qui servirait de base aux discussions futures sur la préformation”.

Durant les deux prochaines semaines, les informateurs auront des contacts intensifs avec les différents partis. Il s’agira dans un premier temps de contacts avec les familles politiques et avec les partis susceptibles de monter dans un gouvernement fédéral, sans parti frère, le CD&V (le cdH a choisi de siéger dans l’opposition) et la N-VA. DéFI ne s’est pas montré intéressé. Le PTB et le Vlaams Belang avaient déjà été exclus des contacts, leur éventuelle candidature à une participation étant généralement rejetée par les autres formations politiques. Dans un deuxième temps, les contacts auront lieu par rôle linguistique.

Durant la semaine du 15 au 22 juillet, les informateurs procèderont à la rédaction de leur note. M. Vande Lanotte sera alors à l’étranger pour une mission universitaire. Il profitera de cette mission pour rédiger la note attendue, à l’instar de M. Reynders. Durant la dernière semaine de juillet, les informateurs procéderont à un dernier tour de consultation des différents partis politiques.

Lire aussi : Les analyses de Fabrice Grosfilley dans Rue de la Loi

Publiée par Fabrice Grosfilley sur Lundi 1 juillet 2019

Gr.I. avec Belga et F.Gr. – Photo : Belga/Eric Lalmand

Partager l'article

01 juillet 2019 - 14h30