Découvrez   

Valérie Glatigny : “On ne pourra pas reprendre l’enseignement supérieur en présentiel à la rentrée”

Étudiants université masqués Coronavirus - Capture BX1

La ministre de l’Enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles Valérie Glatigny (MR) a confirmé à la RTBF qu’une reprise des cours du supérieur en présentiel n’est pas envisagée après la session d’examens du mois de janvier.

“La situation sanitaire ne nous autorise pas encore à donner des perspectives”, a confirmé la ministre Valérie Glatigny lors d’un débat sur le plateau de la RTBF, ce lundi. “On sait qu’on va malheureusement devoir continuer encore quelques semaines l’enseignement à distance. Il y aura une évaluation prévue avec les experts le 15 janvier prochain”.

La ministre explique notamment que la perspective d’une reprise des cours en présentiel s’éloigne, au vu des récentes annonces du Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD). Ce dernier a affirmé que le prochain comité de concertation, prévu le 8 janvier, ne devrait pas mener à un assouplissement des actuelles mesures sanitaires vu que l’embellie constatée au niveau de la situation épidémiologique n’est pas encore satisfaisante.

“On ne pourra pas reprendre l’enseignement en présentiel à la rentrée”, a ajouté Valérie Glatigny. “Mais il faut pouvoir donner des perspectives aux étudiants, et on espère donc une embellie dans les chiffres. Notre espoir est de pouvoir reprendre le présentiel en mars, du moins dès que ce sera possible”.

Lire aussi : La session de janvier débute dans un certain stress

Gr.I. – Photo : capture BX1

Partager l'article

05 janvier 2021 - 08h23
Modifié le 05 janvier 2021 - 08h23