Taux de vaccination encore à la traine à Bruxelles : les objectifs loin d’être atteints

Alors que l’objectif hebdomadaire est de 16 000 injections par semaine, à peine 9 700 Bruxellois se sont fait vacciner pour leur première dose la semaine dernière.

“Les chiffres ne sont malheureusement pas atteints avec la vitesse que l’on aurait souhaité”, estime Inge Neven, la responsable de la vaccination à Bruxelles.

9 700 premières doses de vaccin, c’est à peine 200 de moins que la semaine précédente. À ce rythme, l’objectif initial d’un taux de couverture de 65 % de la population totale ne sera certainement pas atteint pour fin octobre.

Le chiffre a toutefois été quelque peu boosté par le nombre d’actions décentralisées qui ont été  récemment organisées à Bruxelles.

Découvrez les statistiques quotidiennes de l’état de l’épidémie de Covid-19 et de la campagne de vaccination en Région bruxelloise (infographie)

Les vaccinations décentralisées en hausse

“Les vaccinations décentralisées sont en hausse et font augmenter les chiffres”, constate Inge Neven faisant référence aux nouvelles possibilités de vaccination récemment ouvertes dans certaines écoles, grands magasins et gares. 

Notre reportage | Universités, gares SNCB… Des nouveaux lieux de vaccination s’ouvrent à Bruxelles

À partir de cette semaine, un projet pilote de vaccination sera également lancé dans les écoles. Des antennes seront ouvertes dans les hôpitaux. D’autres entreprises vont proposer la vaccination. Les actions vont se multiplier dans les communes. Trois gares sont en train d’ouvrir des centres de vaccination.

Mais malgré tous ces efforts de sensibilisation, le constat reste là : “Malheureusement, on n’arrive pas à augmenter nos chiffres, surtout au niveau des centres de vaccination. Le nombre de rendez-vous dans les centres de vaccination continuent à diminuer”.

Le public essentiellement ciblé par ces actions sont les jeunes. D’après Inge Neven, “le grand défi reste toujours dans la catégorie d’âge plus jeune”. Ce sont d’ailleurs ces jeunes entre 20 et 50 ans qui sont aujourd’hui les plus infectés.

Au niveau épidémiologique, le taux de positivité a un petit peu baissé avec une incidence de 578 cas positifs pour 100 000 habitants. Cette légère baisse s’expliquerait par une diminution du nombre de personnes qui rentrent de voyage.

Lire aussi |Bruxelles renforce ses mesures pour les voyageurs non-vaccinés au retour d’une zone rouge

A partir de vendredi, la Cocom a d’ailleurs décidé de ré-instaurer la quarantaine obligatoire pour tous les voyageurs non vaccinés qui reviennent d’une zone rouge.

YdK – Photo : Belga/Nicolas Maeterlinck

 

Partager l'article

14 septembre 2021 - 12h41
Modifié le 14 septembre 2021 - 19h05