Coronavirus : de nouvelles aides pour les entreprises et des places supplémentaires pour les SDF

Le gouvernement bruxellois a décidé jeudi d’accorder des pouvoirs étendus au collège des bourgmestres et échevins des 19 communes de la Région, comme demandé par ceux-ci. Le gouvernement annonce également de nouvelles aides pour les entreprises affectées par la crise sanitaire du coronavirus, ainsi que la création de 400 places supplémentaires pour les sans-abri et de 315 places pour les sans-abri infectés par le coronavirus.

Le gouvernement bruxellois a proposé ce jeudi la création de 400 places supplémentaires pour les sans-abri et de 315 places supplémentaires pour les sans-abri infectés par le coronavirus, en raison de la crise sanitaire qui touche les plus précaires dans les rues de Bruxelles. 30 millions d’euros ont également été accordés pour le secteur non-marchand, à savoir le tissu associatif qui aide à lutter contre la pandémie. Enfin, 400 000 euros ont été libérés pour permettre l’hébergement en chambres d’hôtel de femmes victimes de violences conjugales, plus nombreuses en cette période.

Des pleins pouvoirs communaux

Le gouvernement a également décidé d’accorder les pleins pouvoirs aux communes. Concrètement, cette décision signifie que les pouvoirs du conseil communal peuvent, le cas échéant, être délégués au collège; qu’en cas d’incapacité de se réunir physiquement, le conseil communal est autorisé à tenir des réunions virtuelles; mais aussi que les membres du conseil communal sont tenus informés des discussions du collège.

Par ailleurs, le gouvernement bruxellois a approuvé l’extension du bénéfice de l’octroi d’une prime de fermeture aux entreprises et commerces affectés par les mesures d’urgence prise dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, aux coiffeurs. Cette prime fait partie d’un ensemble de mesures destinées à soutenir l’économie en ces temps difficiles. La mesure vaut aussi pour les restaurants proposant des repas à emporter et les hôtels, qui n’étaient quant à eux pas dans l’obligation de fermer.

Lire aussi : La moitié des entreprises bruxelloises voient leur chiffre d’affaire baisser d’au moins 75%

Limité aux entreprises avec moins de 50 ETP

Cette prime unique est limitée aux entreprises ayant moins de 50 équivalents temps plein (ETP). Pour les entreprises de plus de 50 ETP, le gouvernement bruxellois a pour objectif d’accorder des prêts via finance&invest.brussels, ce qui correspond à une aide plus adaptée à leurs besoins. Les entreprises peuvent bénéficier de la prime pour chacun de leurs établissements situés en Région de Bruxelles-Capitale. Toutefois, l’aide est limitée à cinq unités d’établissement et donc à un maximum de cinq primes par entreprise. Enfin, l’établissement doit être actif (unité d’établissement au sein de laquelle une activité est habituellement exercée).

Lire aussi : Chômage temporaire : les travailleurs ne doivent pas oublier de renvoyer le formulaire C3.2

Vu le nombre d’entreprises touchées, estimé à environ 24.000 en Région bruxelloise, il a été décidé de rendre la procédure de demande aussi simple et souple que possible. Les entreprises pourront introduire leur demande sur la base d’un formulaire mis à disposition en ligne à partir de la fin de la semaine prochaine sur le site internet de Bruxelles Économie Emploi, l’administration chargée de la gestion de la prime. Le site internet www.1819.brussels est à la disposition des entrepreneurs pour plus d’informations. (avec Belga)

■ Reportage de Jean-Christophe Pesesse, Manon Ughi et Laurence Paciarelli.

Partager l'article

26 mars 2020 - 17h15