70% des Bruxellois majeurs ont eu une 1re dose du vaccin mais la Cocom prévient : “On est au début de la 4e vague”

Vaccin Jeune Élève Adolescent Covid-19 - Belga Joris Vliegen

Lors de son point hebdomadaire sur la situation épidémiologique autour du Covid-19 dans la capitale, la Cocom salue l’évolution positive de la campagne de vaccination, mais confirme que les récents chiffres épidémiologiques montrent l’émergence d’une quatrième vague.

Inge Neven, responsable de la campagne de vaccination à la Cocom, confirme que l’épidémie de Covid-19 reprend clairement, même si les chiffres augmentent plus lentement en Région bruxelloise que dans d’autres régions belges. Si le taux de reproduction du virus (soit le nombre de personnes contaminées par une personne malade) est actuellement de 1,27 au niveau national, il est de 1,23 en Région bruxelloise.

Le nombre d’hospitalisations pour une contamination en Région bruxelloise est en légère hausse dans la capitale, mais Inge Neven confirme craindre le début d’une quatrième vague de contaminations qui pourrait avoir des implications sur les hôpitaux à l’avenir. “Il faut rester prudent, on est au début de la quatrième vague”, lance-t-elle. “Peu de monde aurait cru qu’une quatrième vague puisse arriver. Il faut désormais prendre soin de soi et des autres. Isolez-vous, n’allez pas au travail ou chez vos amis si vous vous sentez malade ou si vous avez un contact à haut risque”, rappelle-t-elle.

Les chiffres Covid-19 du jour | Le nombre de nouveaux cas par jour dépasse le maximum de la 3e vague à Bruxelles (infographie)

Le vaccin pour “éviter les formes graves de la maladie”

Elle ajoute que les personnes contaminées dans les hôpitaux et aux soins intensifs sont toujours majoritairement des personnes qui ne sont pas entièrement vaccinées contre le virus. “On doit désormais tout faire pour éviter des formes graves de la maladie. Cela se fait via la vaccination. On continue à déployer de nombreuses actions pour atteindre le plus de personnes possibles”, dit Inge Neven.

Elle précise que concernant les hospitalisations, l’évolution entre les chiffres de 2020 et de 2021 montre que si ces hospitalisations étaient plus nombreuses durant l’été 2021, ce nombre est bien plus bas par rapport à 2020 depuis la mi-septembre. “Mais les chiffres risquent d’augmenter”, prévient la Cocom.

Infographie Évolution des hospitalisations à Bruxelles 2020-2021 - CocomLégende :
– orange foncé = hospitalisations en 2020
– orange clair = soins intensifs en 2020
– bleu foncé = hospitalisations en 2021
– bleu clair = soins intensifs en 2021


Une hausse des premières doses depuis le 11 octobre

La Cocom est également revenue sur le taux de vaccination qui approche doucement des 70% pour la première dose concernant les personnes de plus de 18 ans en Région bruxelloise (69,78% au 23 octobre, selon Sciensano). “On a atteint le niveau préconisé au début de la campagne vaccinale. Il faut désormais aller plus loin. On continue nos efforts pour augmenter ce pourcentage”, rapporte Inge Neven. “Nous avons un taux de vaccination de 54% pour la population totale, nous avons donc gagné un pour-cent par rapport à la semaine dernière”.

Selon Inge Neven, le Covid Safe Ticket produit des premiers effets sur la campagne de vaccination : une augmentation de 26% des administrations des premières doses du vaccin contre le Covid-19 a été enregistré depuis le 11 octobre, par rapport aux quinze jours précédents.

Lire aussi | Le CST fait frémir la vaccination, alors que la 3e dose reste à la traîne (vidéo)

Concernant la campagne vers les mineurs, le taux de vaccination reste toujours très bas. La Région bruxelloise pointe toutefois que le taux de vaccinés augmente : entre le 31 août et le 26 octobre,  de 25% à 36% des jeunes de 12 à 17 ans ont obtenu leur première dose, et de 15% à 33% de jeunes de 12 à 17 ans sont désormais entièrement vaccinés.

Troisième dose pour les plus de 65 ans

La Cocom rappelle que depuis début octobre, les personnes âgées de 65 ans et plus peuvent recevoir leur dose de rappel, même sans invitation. Suite à l’affluence, le rendez-vous est devenu obligatoire dans les centres de vaccination de Molenbeek et Woluwe-Saint-Pierre, alors que le rendez-vous est obligatoire seulement en matinée aux centres de Pacheco et Forest.

Enfin, la Région confirme qu’elle prendra le rôle des PSE dès le 8 novembre prochain concernant le suivi des contacts dans les écoles. En cas d’apparition de cas positifs dans une classe, la Cocom se chargera d’informer l’école. Ensuite, l’école ou le PSE assurera la gestion de foyers et la fermeture des classes ou de l’école, selon l’importance du foyer.

Lire aussi | Le tracing dans les écoles par les services PSE au moins perturbé jusqu’à la Toussaint

Grégory Ienco – Photo de couverture : illustration Belga/Joris Vliegen – Infographie : Cocom

Partager l'article

26 octobre 2021 - 12h23
Modifié le 27 octobre 2021 - 06h39