Découvrez   

Beci propose aux clients de soutenir les commerçants en arrondissant leurs achats à l’unité supérieure

Beci, la chambre de commerce de Bruxelles, propose une opération destinée à donner un coup de pouce aux commerçants locaux en cette période de post-confinement : permettre aux consommateurs d’arrondir leur facture ou addition à l’unité supérieure afin d’offrir le surplus aux commerçants.

Suite à une étude menée par Beci et l’entreprise Pricing Pact, chargée d’étudier l’impact des changements de tarifications sur les consommateurs, ceux-ci ont découvert que de nombreux citoyens se montraient plus généreux au moment du paiement de leurs achats, en cette période de post-confinement, alors que la crise économique s’annonce des suites du Covid-19. Pour faire écho à ces actions de solidarité, Beci a décidé de lancer une campagne auprès des commerçants et de leurs clients : “Je soutiens mes commerçants et j’arrondis”.

Beci propose ainsi aux consommateurs d’arrondir le montant de leurs achats à l’unité supérieure pour permettre aux commerçants d’obtenir un coup de pouce économique. Ainsi, sur une facture de 19,50 euros, le client pourrait payer 20 euros pour offrir 50 centimes au commerçant. “C’est une action de solidarité volontaire par laquelle les clients décident, d’eux-mêmes, d’aider à sauver leurs commerces de proximité. En agissant de la sorte, une partie des consommateurs permettraient à de nombreux petits commerces d’éviter la faillite et de se rétablir plus facilement de cette crise”, explique Fabian Maingain, échevin des Affaires économiques à la Ville de Bruxelles (DéFI), qui indique que toutes les communes bruxelloises se montrent solidaires de cette initiative.

Selon Beci, ce type de geste pourrait représenter 43 millions d’euros par mois en Belgique, dont 4,6 millions d’euros par mois pour la seule Région bruxelloise. “Pour chaque commerçant, l’impact de cette initiative pourrait représenter de 100 à 1000 €/mois – montant net, si l’exemption de TVA est validée”, explique Beci. La chambre de commerce s’appuie en effet sur la proposition de Fabian Maingain d’exempter de taxes ce type de donation, à l’instar des pourboires dans l’Horeca.

Les commerçants recevront de la part de chaque commune un kit pour faire la promotion de cette initiative, et indiquer aux clients le caractère solidaire de ce geste.

Gr.I. – Photo : BX1

Partager l'article

17 juin 2020 - 16h42
Modifié le 17 juin 2020 - 16h42