Le gouvernement bruxellois dévoile le projet de Plan d’Aménagement Directeur du quartier Midi

Bruxelles Midi Saint-Gilles Anderlecht - Belga Gérard Gaudin

Le gouvernement bruxellois a approuvé en première lecture le projet de Plan d’Aménagement Directeur Midi (PAD Midi) pour le réaménagement du quartier de la gare de Bruxelles-Midi et de ses abords.

Annoncé depuis 2018, le PAD Midi a été construit sur les vestiges du projet de réaménagement du quartier Midi, dans les cartons depuis 2013. Le processus a été officiellement lancé en mai 2018, avant une phase d’information-participation, et l’élaboration du projet, sous le schéma directeur de “gare habitante”. Le quartier bénéficie en effet d’un fort ancrage local autour d’Anderlecht, de Saint-Gilles, de Forest et de Bruxelles, mais également d’une accessibilité nationale et internationale grâce à la gare de Bruxelles-Midi. Le projet a été constitué avec un comité d’accompagnement incluant notamment la SNCB, le bouwmeester Maître architecte et les communes d’Anderlecht et de Saint-Gilles.

Le PAD Midi, approuvé en première lecture par le gouvernement bruxellois ce mardi, prévoit notamment un réaménagement des espaces publics autour de la gare avec une nouvelle continuité nord-sud de l’esplanade de l’Europe et de la place de la Constitution à l’îlot des Deux Gares en passant par la place Horta et la rue de France. Ce futur îlot bénéficiera de nouveaux espaces verts alors que la rue de France deviendra place de France, sur les mêmes bases que la place Jourdan à Etterbeek.

Les espaces publics seront verdurisés et assortis de pièces d’eau, alors que les intérieurs d’îlots seront maximisés pour faire face au phénomène des îlots de chaleur.

Boulevard Poincaré et Wiels réaménagés

Le réaménagement du boulevard Poincaré entre la Gare du Midi et la Porte de Ninove est également prévu, tout comme la création d’une promenade cyclo-piétonne dont le premier tronçon s’étendra du tunnel des Vétérinaires au Wiels. Le plan d’eau du Wiels et ses abords seront aussi réaménagés avec un espace public verdurisé et un parc de jeux.

Le PAD Midi souhaite également “valoriser les transports collectifs” et “réduire le poids de la pression automobile”, ajoutant comme projet l’élimination “autant que possible” de la circultion de transit dans les quartiers habités. Le stationnement en voirie sera en partie supprimé et les places hors-voiries seront mutualisées.

Ce plan annonce la création de 189 000 m² de logements et de 44 000 m² de nouveaux équipements locaux et supra-locaux. 12 500 m² de bureaux disparaîtront suite à ces nouveaux aménagements.

Enfin, le PAD envisageait, pour la parcelle Victor de l’îlot Tintin, “le développement d’une locomotive” de 56 000 m² de bureaux. Mais le gouvernement bruxellois annonce qu’il veut revoir la densité de cet îlot à la baisse. Il souhaite toutefois présenter ce plan élaboré par les urbanistes tel quel aux Bruxellois et Bruxelloises, lors d’une enquête publique organisée prochainement par les communes d’Anderlecht et de Forest, et d’une durée de 60 jours.

Gr.I. – Photo : archive Belga/Gérard Gaudin

Partager l'article

11 mai 2021 - 16h22
Modifié le 11 mai 2021 - 16h22