Molenbeek : le personnel communal manifeste pour des engagements et de meilleures conditions de travail

Des employés de l’administration communale et du CPAS de Molenbeek ont manifesté ce mardi sur la place communale de Molenbeek pour faire part de leurs “souffrances” et de plusieurs revendications autour des conditions de travail, des rémunérations et des engagements.

C’est une manifestation en front commun, menée par les syndicats CGSP, CSC et SLFP, qui a été organisée ce mardi matin entre 9h00 et 11h30 sur la place communale de Molenbeek. Près de 200 personnes se sont réunies devant l’hôtel de ville pour dénoncer une charge de travail accrue, suite notamment à la pandémie de Covid-19, un manque de personnel et, à leurs yeux, une absence de vision à long terme.

Ils réclament notamment la fin des contrats précaires, un plus grand respect des règles de gouvernance, un meilleur traitement du personnel, des engagements supplémentaires ou encore des défraiements pour le télétravail.

Une délégation syndicale a été reçue au terme de la manifestation par la bourgmestre de Molenbeek, Catherine Moureaux (PS). Les organisations syndicales précisent que sans accord, une grève “illimitée” est sur la table.

“Il nous faudrait de l’aide de la Région et du fédéral”

“On a des difficultés financières énormes”, répond Catherine Moureaux à l’agence Belga, face aux revendications du personnel. “J’essaie de pouvoir développer, avec les moyens financiers qui sont les nôtres, un meilleur support des agents et de meilleures procédures. Quand on a nommé près de 400 agents et en totalisant l’ensemble de nos réformes pour le personnel, on a en fait investi des millions dans le personnel. C’est compliqué d’aller plus loin au niveau monétaire pour la commune toute seule. Il nous faudrait alors de l’aide de la Région ou de l’État fédéral”.

“Quand le CPAS a demandé l’année passée à la commune une progression de sa dotation de 4,5%, on l’a donnée. Les politiques sociales ont été les seules qui ont été véritablement protégées dans notre budget l’année passée, puisqu’on est une commune qui a de grosses difficultés budgétaires. Je pense que le CPAS demandera encore une augmentation de dotation très importante à cet exercice budgétaire, d’autant plus si on n’a plus les primes COVID du fédéral”, indique la bourgmestre, qui a repris la compétence des Ressources humaines à Molenbeek voici six mois.

“Les millions négociés par la ministre de l’Intégration sociale (Karine Lalieux) pour venir en aide aux CPAS pendant la crise COVID nous ont permis en 2021 d’avoir du personnel supplémentaire et de donner des ressources supplémentaires à nos familles. Ces montants ne devraient plus être disponibles l’année prochaine, mais nous avons de plus en plus d’allocataires. Sans plus d’investissements supplémentaires du fédéral post-Covid, on va sûrement devoir augmenter la dotation du CPAS de 5 millions, juste pour faire face aux nouvelles demandes des citoyens qui en ont besoin. Je comprends ici les travailleurs. C’est une réelle difficulté aujourd’hui que de faire face à l’ensemble des demandes présentes sur le territoire.”

■ Reportage de Samia Er-Rami, Béatrice Broutout et Timothée Sempels.

Partager l'article

23 novembre 2021 - 17h35
Modifié le 23 novembre 2021 - 18h10