Catherine Moureaux : “Je pense qu’on va avoir un afflux de vaccinés à la rentrée”

Catherine Moureaux, bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean, était l’invitée de Cyprien Houdmont dans Toujours + d’Actu, ce jeudi.

Au micro de BX1+, Catherine Moureaux est d’abord revenue sur la suspension de la grève de la faim des sans-papiers de l’Église du Béguinage et sur les sites de l’ULB et de la VUB. Si elle se réjouit de cette première issue favorable, elle rappelle le travail à mener encore pour aider ces sans-papiers, ainsi que ceux qui tentent toujours de se loger comme ils le peuvent sur le territoire bruxellois.

“Au niveau de notre commune, on a le devoir d’organiser la solidarité de base”, explique la bourgmestre de Molenbeek. Nous avons eu jusqu’à sept lieux d’occupation durant la période du Covid-19. Nous en avons encore quelques-uns aujourd’hui. Et nous accompagnons ces personnes dans les démarches vers le CPAS, vers l’aide médicale urgente qui est leur seul droit en Belgique actuellement. Nous essayons aussi de leur offrir un lieu d’accueil digne, ajoute-t-elle.

Notre dossier sur la grève de la faim des sans-papiers

“On a demandé que le centre de vaccination reste ouvert”

Autre point de discussion : la campagne de vaccination à Molenbeek, qui est l’une des communes où le taux est l’un des plus faibles en Région bruxelloise (. “La vaccination avance, mais on voit que les vacances nous freinent”, indique Catherine Moureaux. “Dans les taux qu’on a chez les plus jeunes, on se rend compte que certains sont impatients et ont du mal avec l’attente d’un mois pour la deuxième dose. Je pense qu’on va avoir un afflux de vaccinés à la rentrée, c’est pour cela qu’on a demandé que le centre molenbeekois reste ouvert.”

Elle confirme qu’il est possible d’obtenir une deuxième chance pour être vacciné : “Lorsqu’on a fait un rattrapage sur les personnes les plus âgées, on a déjà connu un bon taux de rattrapage. Quand on met des actions en place, on obtient des résultats. Je pense donc que ce sera aussi le cas pour les jeunes”, dit-elle.

Lire aussi | Covid-19 : Bruxelles passe en rouge sur la carte européenne des voyages

Catherine Moureaux appelle donc les Bruxellois à prendre rendez-vous pour la vaccination. “Le variant Delta risque d’infecter un grand nombre de personnes, je pense”, estime-t-elle. Si on a beaucoup de vaccinés, il y aura moins de conséquences dramatiques, c’est ce qu’on doit essayer d’avoir. Il faut qu’on ait des barrières suffisantes pour éviter que les hôpitaux soient saturés”.

■ Interview de Catherine Moureaux par Cyprien Houdmont dans Toujours + d’Actu.

Partager l'article

22 juillet 2021 - 12h59
Modifié le 22 juillet 2021 - 12h59