Anderlecht : le comité “Non au plan Good Move” appelle au rassemblement

Sur la place communale à Anderlecht, ce soir, le comité s’est rassemblé pour dénoncer le plan entré en vigueur à Cureghem en juillet.

Ce jeudi, le conseil communal d’Anderlecht s’ouvrait sur trois dossiers du quartier de Cureghem : le plan de circulation, l’aménagement du pont et les attroupements dans certaines rues. Et pendant ce temps, à l’extérieur, sur la place, le comité “Non au plan Good Move” est déjà rassemblé.

À revoir : Poteaux sciés, panneaux tagués… : le plan de mobilité de Cureghem n’obtient pas l’adhésion de toute la population

Ils demandent un moratoire et souhaitent être impliqués dans les décisions en tant qu’habitants et commerçants. D’après Fouad El Abbouti, porte-parole du comité, ce plan n’est pas viable. “On veut un moratoire, c’est-à-dire un rétropédalage sur le quartier imposé de Cureghem“.

À revoir également : Le plan de mobilité de Cureghem fait débat : “Il y a de la colère, les habitants veulent être concertés”

Ils veulent que les décisions gouvernementales soient annulées, pour enfin, trouver des solutions de mobilité avec les habitants du quartier. “Il est hors de question que ce plan reste là, dans cet état-là” reprend le porte-parole. “Il ne faut pas oublier que cela vient de la région, donc on est la première maille, ça veut dire que tout Bruxelles sera impactée à un moment où un autre, ça veut dire que si on n’arrête pas le mouvement aujourd’hui, c’est tout Bruxelles qui sera malheureusement sous cette pollution“.

■ Une interview de Fouad El Abbouti par Marie-Noëlle Dinant

Partager l'article

15 septembre 2022 - 19h01
Modifié le 15 septembre 2022 - 19h13