Un rassemblement organisé contre le racisme en réaction à la “marche contre Marrakech”

Cet appel à manifester est une contre-manifestation à la suite du rassemblement prévu pour dénoncer le Pacte sur les migration signé à Marrakech en début de semaine par la Belgique.

Les organisateurs de la contre-manifestation à la “marche contre Marrakech” appellent à ne pas voir les migrants comme un problème mais plutôt à interpréter de cette manière la politique du gouvernement à leur encontre. C’est ce que ces militants ont déclaré dimanche depuis les bâtiments de la CGSP à Bruxelles, où a lieu leur rassemblement. Celui-ci pourrait prendre la direction du parc Maximilien mais ce n’est pas encore sûr.

La bonne nouvelle du jour, c’est que la marche brune a été autorisée, comme ça leurs masques tombent“, a lancé Alexis Deswaef, administrateur de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés et ancien président de la Ligue des droits de l’Homme. “La N-VA a encore annoncé la couleur hier avec une petite vidéo de Theo Francken où il appelle à ne pas viser les migrants mais où il témoigne dans le même temps de son soutien à la marche contre Marrakech.

La plateforme citoyenne a, entre-temps, fait en sorte que le parc Maximilien soit entièrement vide tant durant la nuit passée que ce dimanche matin. Les migrants ont tous été hébergés par des bénévoles. “Les manifestants d’extrême-droite avaient un agenda caché pour y aller et viser les migrants“, justifie Alexis Deswaef.

► Lire aussi : La police en nombre dans Bruxelles pour la “marche contre Marrakech”

Belga, Image Jean-Michel Herbin/BX1

Partager l'article

16 décembre 2018 - 12h37
Modifié le 16 décembre 2018 - 19h27