“On pense au fait que nos enfants vont peut-être connaître la guerre” : le conflit ukrainien inquiète à l’UDA

L’Ukraine retient toute l’attention ce jeudi, après l’invasion du pays par la Russie, y compris sur les bancs de l’Université des aînés (UDA).

On ne peut pas ne pas avoir dans un petit coin de sa tête que nos enfants vont peut-être connaître la guerre“, se désole Aude Merlin, spécialiste de l’Ukraine. “C’est la première fois que l’on se dit cela“. Cette chargée de cours en science politique à l’Université des aînés sur le campus de l’UCLouvain à Woluwé cache difficilement son désarroi. “On se sent très démuni parce qu’il faut garder à la fois de la précision et de la rigueur et en même temps on est pétrifié d’inquiétude“.

Ensemble, professeurs et étudiants analysent et tentent de trouver des réponses à leurs questions sur ce conflit complexe qui se déroule à peine à 2.000 km de Bruxelles. “Cette question russe, c’est aussi notre question“, rappelle la professeure.

Reportage | Les manifestations en soutien à l’Ukraine se multiplient à Bruxelles

■ Reportage de Marie-Noëlle Dinant, Yannick Vangansbeek, Alexandre Ergen et Maxime Henrotin

Partager l'article

24 février 2022 - 19h18
Modifié le 02 mars 2022 - 16h55