Molenbeek : au prochain conseil communal, ce sera Covid Safe Ticket obligatoire en présentiel

Molenbeek-Saint-Jean est la première commune à mettre le dispositif en place pour son conseil communal.

Lundi prochain, le conseil communal de Molenbeek-Saint-Jean se réunira pour sa première séance de la rentrée. Alors que ces réunions avaient lieu par visioconférence depuis novembre dernier, il sera à nouveau permis pour les conseillers communaux d’y assister en présentiel s’ils le souhaitent. Mais l’entrée se fera à condition de présenter un Covid Safe Ticket, rapportent la Dernière Heure et La Capitale ce samedi, d’après un courrier adressé par la bourgmestre, Catherine Moureaux (PS), également présidente du conseil, aux membres.

Ainsi, les conseillers communaux devront prouver une vaccination complète, un rétablissement ou avoir été testés pour pénétrer dans la salle du conseil. Dans le cas contraire, ils devront suivre la réunion en vidéoconférence.

► Reportage | Le Covid Safe Ticket s’invite dans les grands événements bruxellois (13/08/2021)

Les conseillers qui ne souhaitent pas participer à la réunion virtuelle devront communiquer leur volonté de participer à la réunion physique au CCM, ainsi que leur Covid Safe avant le lundi 23 août à midi“, est-il notamment indiqué dans ce courrier de la bourgmestre.

Aucun public externe ne sera néanmoins toléré, même s’ils présentent un Covid Safe Ticket.

Ramener une forme de fonctionnement démocratique traditionnel

Contacté par notre rédaction, le porte-parole de la bourgmestre, Rachid Barghouti, nous indique que la décision a été motivée “par le souci que, depuis près d’un an, le conseil communal n’a pas eu lieu en présentiel : notre objectif ici est de retourner vers une forme de démocratique plus concrète, plus locale, via le présentiel. Il ne s’agit pas d’un retour exclusif en présentiel, mais un dispositif mixte. Il s’agit d’une démarche originale, comme souvent à Molenbeek depuis le début de la pandémie“.

Cela n’enlève aucun droit aux conseillers communaux, puisque chacun a la liberté de participer virtuellement, comme depuis un an. On ne s’immisce pas dans la vie des conseillers, et l’idée n’est pas d’avoir uniquement les vaccinés en présentiel, et les non-vaccinés à distance. Un conseiller vacciné peut très bien décider de participer en virtuel, car il ou elle s’inquiète de la situation sanitaire actuelle, par exemple. L’idée n’est pas de diviser, mais on espère qu’il y aura un maximum de personnes présentes physiquement“, poursuit le porte-parole de la bourgmestre.

L’objectif de la démarche ? “Ramener une forme de fonctionnement démocratique traditionnel, via cette forme mixte

L’opposition a des réserves

Cette décision n’a pas semblé être au goût de tout le monde. Au sein de l’opposition, le conseiller communal Ahmed El Khannouss (CDH) a notamment déclaré sur Facebook que “la bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean a attrapé le virus du totalitarisme… Elle veut un conseil communal accessible seulement aux conseillers vaccinés !“.

Interrogé par la DH, le conseiller Défi Rachid Ben Salah a également regretté que la décision n’ait pas été prise lors d’une discussion entre les chefs de groupe.

 

ArBr – Photo : Belga (illustration)

Partager l'article

21 août 2021 - 12h37
Modifié le 22 août 2021 - 10h38