La N-VA s’oppose à la création de la salle de consommation de drogue dans le centre de Bruxelles

La N-VA a mené vendredi une action de protestation devant la salle de consommation à moindre risque qui ouvrira ses portes au centre de Bruxelles, au cœur du quartier Lemmonier, à la fin du mois de mars. Le dispositif prévoit aussi une zone de tolérance de 500 mètres aux abords de la salle.

“Le gouvernement ne peut jamais normaliser ou faciliter la consommation de drogues, c’est un mauvais signal qui va à l’encontre de la prévention et du principe de dissuasion. Cette question fondamentale mérite un débat public”, a déclaré le député bruxellois et conseiller communal N-VA Mathias Vanden Borre, en marge de l’action.

Une trentaine de manifestants se sont rassemblés devant le bâtiment où sera aménagée la salle. Ils ont distribué des tracts aux riverains et commerçants locaux. Il n’y a pas eu d’incident. Pour la N-VA, la salle de consommation à moindre risque est illégale, car la loi sur les drogues stipule qu’il est interdit de faciliter la consommation de drogues.

La zone de tolérance met en outre en péril l’habitabilité et la sécurité du quartier. La formation nationaliste juge qu’il faut davantage s’attaquer au problème de l’addiction et accompagner les toxicomanes vers une vie sans drogue plutôt que de se concentrer sur le contrôle des nuisances à travers les salles de consommation à moindre risque.

Belga – Photo: BX1

Partager l'article

25 février 2022 - 14h30
Modifié le 25 février 2022 - 14h30