Des demandeurs d’asile squattent un hôtel fermé à Schaerbeek

Les occupants seraient d’origine ukrainienne.

Depuis plusieurs jours, un groupe de réfugiés squatte un hôtel vide à Schaerbeek situé sur le Boulevard Lambermont, indique Bruzz ce jeudi. Environ 80 personnes qui se disent d’origine ukrainienne sont impliquées, nous confirme la police de Bruxelles-Nord.

Selon la police, le propriétaire de l’hôtel souhaite qu’ils partent, mais cela doit être fait par l’intermédiaire du tribunal de paix, car il s’agit d’une propriété privée. Contactée, la commune de Schaerbeek nous dit être au courant de la situation, mais ne compte pas intervenir étant donné que cette occupation ne provoque pas de troubles à l’ordre public et ne représente pas un danger pour les squatteurs. Celle-ci rappelle cependant qu’un projet de Fedasil est prévu pour ce bâtiment en janvier 2023.

À lire aussi | Woluwe-Saint-Lambert : le centre Ariane pour Ukrainiens accueille désormais aussi les demandeurs d’asile

Pour rappel, lorsque des réfugiés ukrainiens arrivent en Belgique, ceux-ci doivent s’enregistrer au Palais 8 du Heysel afin de bénéficier du statut de protection internationale temporaire, qui leur donne accès à plusieurs droits et où ils sont dispatchés dans les différentes communes dans le but de leur trouver un logement.

À lire aussi | Fedasil surchargé : plusieurs réfugiés mineurs contraints de dormir dans la rue

V.d.T. – Photo : Google Map

Partager l'article

13 octobre 2022 - 16h47
Modifié le 13 octobre 2022 - 17h59