Coronavirus : moins de 4.000 contaminations par jour, mais toujours plus de 5.000 hospitalisés

Il y a désormais moins de 4.000 contaminations au Covid-19 par jour en Belgique. Mais 5.024 personnes sont encore hospitalisées pour le coronavirus en ce moment, dont 1.194 patients traités aux soins intensifs (-1% par rapport à dimanche), selon les chiffres provisoires de l’Institut de santé publique Sciensano publiés ce lundi.

Il n’y a que quelques jours que nous sommes descendus sous le pic de la première vague. Nous avons compté 3.672 nouveaux cas soit une baisse de 28% par rapport à la semaine dernière. C’est une diminution de moitié tous les 15 jours alors qu’au début nous étions à une diminution par deux tous les 7 jours. La Belgique se place 18e sur 31 pays européens entre le Royaume-Uni et les Pays-Bas mais mieux que la France. De plus, nous pourrions arriver à une moyenne de 500 nouveaux cas par jour d’ici les fêtes de fin d’année.

Au niveau des nouveaux cas, la répartition reste assez semblable. La plupart des contaminations concerne les personnes entre 30 et 60 ans et on voit une diminution nette. Pour les plus de 80 ans, la diminution est moindre notamment à cause des clusters dans les maisons de repos. Chez les moins de 20 ans, la diminution stagne. Cela ne peut pas être liée à la reprise scolaire. Enfin, si on prend l’ensemble du territoire, on note une diminution de toutes les provinces. Pour Bruxelles, elle est de 25%.

Une baisse des hospitalisations

Les hospitalisations poursuivent leur diminution avec 304 nouveaux patients par jour soit – 34% par rapport à la semaine dernière et les chiffres s’améliorent plus rapidement ce qui est une bonne nouvelle. 5.024 patients hospitalisés dont 1194 en soins intensifs. 170 décès par jour mais la baisse continue à se manifester avec une diminution de 15% sur base hebdomadaire.

Depuis le début de la pandémie, 40.707 personnes ont été admises à l’hôpital en raison d’une pathologie Covid-19 et 15.618 personnes en sont mortes. Du 13 au 19 novembre, 170,4 personnes sont décédées en moyenne chaque jour (-14,8% par rapport à la période de sept jours précédente). Le taux de positivité des tests, à savoir la proportion des personnes positives sur l’ensemble des personnes testées, atteint désormais 15,5% en moyenne à l’échelle nationale, sur la même période de référence. Au total, depuis le début de l’épidémie en mars, 558.779 personnes ont été testées positives au coronavirus en Belgique.

Ne pas attendre d’avoir de fortes fièvres

Durant la conférence de presse, Yves Van Laethem, porte-parole interfédérale, a souhaité rappeler qu’il ne fallait pas attendre d’avoir de fortes fièvres pour le signaler à son médecin ou se rendre aux urgences. Souvent, des plaintes de type essoufflement, de perte de l’odorat, symptômes vagues sont enregistrées sans forte température. “Dans ces cas-là, restez chez vous, prévenez votre médecin mais vous n’aurez pas forcément de température”.

De plus, 20% des gens ont encore des plaintes après 2 mois. Après 3 mois, 2% a encore des symptômes selon une étude anglaise. Cela arrive surtout chez les personnes âgées, de personnes en surpoids et des femmes jeunes. Cela concerne principalement de la fatigue générale, un essoufflement, une toux persistante, des douleurs articulaires, des céphalées diffuses ou des problèmes de concentration. Il peut aussi y avoir mais de manière plus rare, des engelures, une éruption cutanée ou la perte de cheveux. Enfin, il existe des séquelles aussi au niveau cardiaque, pulmonaire ou rénale. Certains malades se plaignent encore quelques mois après de troubles neurologiques avec des anomalies du sommeil, de la mémoire ou de la concentration. Le virus, lui, est parti car il ne vit que 8 jours dans l’organisme.

V.Lh. avec Belga

Partager l'article

23 novembre 2020 - 12h00
Modifié le 23 novembre 2020 - 12h08