Aucune intervention d’un tiers dans le décès du jeune de 18 ans en cellule selon le parquet

Illustration Police Policiers Bruxelles Midi - Capture BX1

Selon le parquet, les conclusions provisoires de l’autopsie réalisée ce jeudi excluent toute intervention dans le décès du jeune homme de 18 ans dans les cellules de la police fédérale à Bruxelles.

Ce lundi, vers 14h00, les services de police en charge de ces cellules se sont inquiétés de l’état de santé d’une personne arrêtée la veille ont appelé une ambulance. Une équipe d’ambulanciers est arrivée et ceux-ci ont commencé un massage cardiaque avant de faire appel au SMUR, qui a constaté le décès de la personne vers 15h00.

►Lire aussi | Bruxelles : une personne décède dans une cellule de la police locale, la Ligue des droits humains réagit

Selon les premiers éléments de l’enquête ouverte par le parquet de Bruxelles, la victime avait vu un médecin avant d’être placée en cellule. Le médecin avait attesté que la victime ne nécessitait plus de soins médicaux et pouvait être placée en cellule.

Le parquet de Bruxelles a demandé la saisie des images de vidéosurveillance et requis la descente du labo de la police judiciaire fédérale sur les lieux. Un médecin légiste a également été requis.

Un expert en toxicologie a également été requis afin de procéder à des analyses toxicologiques des prélèvements effectués lors de l’autopsie. L’enquête est encore en cours, et le parquet annoncé qu’aucun autre commentaire ne sera fait dans l’intérêt de celle-ci.

Rédaction – Photo : BX1

Partager l'article

16 décembre 2021 - 16h23
Modifié le 16 décembre 2021 - 16h27