Aucune amende dressée pour les véhicules Euro 4 avant juillet, pourtant bannis à Bruxelles

Cette catégorie de voitures est bannie dans le cadre de la zone de basse émission.

Aucune amende ne sera dressée pour les voitures diesels Euro 4 avant juillet 2022 à Bruxelles, bien que cette catégorie de voitures est officiellement bannie de la capitale depuis le 1er janvier 2022, rapporte L’Echo jeudi.

En principe, les conducteurs de ces véhicules s’exposaient à partir du 1er avril à une amende de 350 euros.  Après la traditionnelle période de tolérance de trois mois, c’est la phase de sanctions qui aurait normalement dû débuter la semaine prochaine.

Mais aucune amende ne sera finalement dressée pour les diesels Euro 4 avant juillet 2022, a appris L’Echo.

En attendant que la décision soit officiellement prise par le gouvernement bruxellois ce jeudi, le cabinet du ministre régional de l’Environnement Alain Maron (Ecolo) ne désirait pas faire de commentaires.

Pour justifier le prolongement de la période d’avertissement, l’exécutif bruxellois a prévu d’invoquer les importants problèmes de livraison de véhicules qui ont été constatés suite à la situation sanitaire et l’impact de la guerre en Ukraine.

“Il y a des retards conséquents et imprévus pour la livraison de nouveaux véhicules”, estime le ministre Alain Maron. “Pour les gens de bonne foi qui ont commandé des nouveaux véhicules et qui doivent attendre, nous proposons donc une prolongation de la période de tolérance de trois mois”.

Dysfonctionnements dans l’administration

Mais selon les informations du quotidien, le report des amendes trouverait surtout son origine dans les dysfonctionnements de l’administration bruxelloise. En l’occurrence, les services de Bruxelles Fiscalité, n’ont vraisemblablement envoyé aucun avertissement durant ces trois derniers mois aux automobilistes contrevenants concernés par le nouveau jalon, en raison d’un bug informatique. “Les éventuels soucis de Bruxelles Fiscalité, ça n’a pas été déterminant pour nous“, commente toutefois le porte-parole d’Alain Maron.

Dans une réaction à l’information publiée par L’Echo mercredi soir, Touring salue une “décision judicieuse” des autorités et se félicite “d’avoir obtenu du gouvernement le moratoire qu’il a demandé, étant donné les circonstances défavorables de crise économique et de guerre“. (avec Belga)

■ Interview du ministre bruxellois de l’Environnement Alain Maron (Ecolo) par Jean-Christophe Pesesse et Béatrice Broutout.

Partager l'article

24 mars 2022 - 17h00
Modifié le 24 mars 2022 - 17h00