220.000 Bruxellois perdront leur CST s’ils n’ont pas de dose booster avant le 1er mars

Dès le 1er mars, la validité du Covid Safe Ticket (CST) sera limitée à cinq mois après la deuxième dose ou un rétablissement. Les Bruxellois vaccinés avant l’automne et qui souhaitent encore profiter des restaurants et des théâtres n’ont donc plus que quelques semaines pour recevoir leur booster.

Le Comité de concertation de ce 21 janvier a décidé de diminuer la durée de validité de la seconde dose de vaccin (la première pour le vaccin Johnson & Johnson). Celle-ci passe de neuf mois à cinq mois. Quant a la durée de validité du certificat de rétablissement, elle passera également à cinq mois alors qu’elle est actuellement de six mois. Ces deux changements ne concernent que les personnes de plus de 18 ans.

Cela signifie qu’à partir du 1er mars 2022, les Belges qui ont reçu leur seconde dose (une dose pour Johnson & Johnson) avant le 1er octobre vont devoir se faire vacciner avec une dose de rappel s’ils ne veulent pas voir leur pass sanitaire expirer.

Pour résumer, le 1er mars, pour obtenir un CST valide, il vous faudra :

  • – soit avoir reçu une dose booster ;
  • – soit avoir reçu deux doses ou une dose (Johnson & Johnson) il y a moins de 5 mois ;
  • – soit avoir un certificat de rétablissement de moins de 5 mois ;
  • – soit avoir un test PCR négatif.

Seuls 39% des adultes ont reçu le rappel

Le compte à rebours a donc commencé pour de nombreux Belges. À Bruxelles, 39% de la population adulte a reçu sa dose booster.

Découvrez les statistiques quotidiennes de l’état de l’épidémie de Covid-19 et de la campagne de vaccination en Région bruxelloise (infographie)

Il reste encore 220.000 Bruxellois de plus de 18 ans (les seuls concernés par la nouvelle mesure du Codeco) qui peuvent recevoir cette dose de rappel. “Les centres et points de vaccination bruxellois ont suffisamment de capacité pour les recevoir d’ici le 1er mars. Nous pouvons accueillir jusqu’à 75.000 personnes par semaine. Or, nous n’atteignons pas encore ce chiffre”, a assuré Inge Neven, la responsable du dispositif Covid-19 pour la Commission communautaire commune (Cocom), lors d’un point presse en ligne ce mardi.

La Cocom n’a toutefois pas encore constaté de hausse des prises de rendez-vous dans les centres de vaccination après l’annonce du dernier Codeco. “Il est encore trop tôt pour voir l’impact et puis je pense que beaucoup de personnes n’ont pas compris ce que cette diminution de la durée de validité du CST impliquait.”

Se faire vacciner sans rendez-vous

Dans l’optique d’accélérer l’administration du “booster” et d’inciter de nouvelles vaccinations, la Cocom a annoncé que tous les centres de vaccination de la capitale (sauf l’Hôpital Militaire Reine Astrid) sont désormais accessibles sans rendez-vous dès ce mardi à tous les Bruxellois de 16 ans et plus.

Il est évidemment toujours possible de prendre rendez-vous sur Bru-Vax.

A.V. – Photo : Belga

Partager l'article

25 janvier 2022 - 15h30
Modifié le 25 janvier 2022 - 17h56