Découvrez   

À Anderlecht, les horodateurs avec tickets en papier vont être remplacés par des scan cars

Cet été, les horodateurs délivrant des tickets de stationnement en papier, à apposer sur le pare-brise, vont être remplacés par des scan cars.

Concrètement, les automobilistes devront introduire leur plaque d’immatriculation sur l’écran des nouveaux horodateurs, et ensuite s’acquitter du montant demandé. Les voitures de contrôle (‘scan cars’) vérifieront, ensuite, via les plaques minéralogiques, qui est en ordre de paiement ou non. “Celles-ci scannent les plaques de tous les véhicules garés dans la rue, et ces données sont ensuite envoyées vers un serveur central qui les compare avec les informations des bénéficiaires de carte de riverain.e.s, ainsi que des personnes ayant réglé leur stationnement via les horodateurs“, explique la commune d’Anderlecht sur son site web.

Le paiement pourra également se faire via des applications pour smartphone. Si une voiture n’est pas en ordre, le PV ne sera pas déposé sur le pare-brise, mais envoyé par la poste dans les cinq jours ouvrables après le contrôle.

Il ne sera également plus possible de cumuler plusieurs tickets gratuits de 15 minutes, indique la commune. De même, “il ne sera plus admis de remettre son disque de stationnement à l’heure toutes les 4h30 en zone bleue : le code de la route ne l’autorise pas, et les véhicules non-anderlechtois qui auront été scannés plusieurs fois au même endroit en zone bleue seront dès lors frappés d’une redevance forfaitaire de 25€ par période de 4h30“, indique-t-on également.

Enfin, les nouvelles scan cars seront équipées de caméras intelligentes, placées sur leur toit, dotées d’une vision de 360°.

ArBr – Photo : Parking.Brussels

Partager l'article

25 juillet 2020 - 12h49
Modifié le 25 juillet 2020 - 12h49