Début du procès d’un hacker de Downsec Belgium

HACKERSouvenez-vous, c’était il y a 2 ans. En octobre 2015, plusieurs attaques informatiques ont lieu. Ces attaques sont revendiquées par un collectif appelé Downsec Belgium. Beaucoup de sites d’institutions belges sont ciblés, le Sénat, l’Agence fédérale de contrôle nucléaire, le SPF Intérieur. Ce mardi, un des hackers du collectif est attendu à 14h devant la 61ème chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles.

Le parquet de Bruxelles avait décidé de citer directement le prévenu, membre et porte-parole de Downsec Belgium, devant le tribunal pour répondre de faits de piratage informatique de sites Web de grandes entreprises, d’organes de presse, de partis politiques et d’institutions publiques, depuis octobre 2015. Le collectif s’était également immiscé dans l’enquête sur le suicide de Madison à Herstal début février 2016. Cette adolescente de 14 ans avait mis fin à ses jours à la suite de moqueries de ses camarades sur les réseaux sociaux, selon certains témoins.

Estimant que l’enquête n’avançait pas assez vite, Downsec Belgium avait divulgué des noms et coordonnées de personnes qu’il qualifiait de harceleurs dans ce dossier. Dans la foulée, plusieurs sites Web des autorités fédérales et wallonnes avaient été attaqués, accusées par Downsec Belgium d’être responsables de la mort de Madison. De son côté, le collectif affirme vouloir, au travers de ces piratages, dénoncer l’action du gouvernement et des grandes banques.

Le 28 février dernier, le hacker s’était présenté au tribunal (notre reportage). Pour cause de dossier incomplet, l’audience a été reportée à aujourd’hui. (avec Belga)

Partager l'article

23 mai 2017 - 08h19