Découvrez   

Le Débat des communales 2018 : Uccle, la commune ne se résume pas à un eldorado pour de riches exilés

Uccle est souvent présenté comme un eldorado pour de riches exilés. Mais la commune ne se résume pas à ce cliché. On y trouve aussi des poches de précarité.

“Je trouve que sur la commune d’Uccle, il n’y a rien qui est fait pour les sans-abris. On est très vite dirigé vers Bruxelles-Ville, mais sur Uccle il n’y a rien qui est fait”, voilà le témoignage d’un sans-abri qui lance le débat sur cette thématique.

Bernard Hayette, tête de liste PS le reconnait : « C’est une réalité uccloise. Il y a une augmentation des dossiers au CPAS. Plus de 1000 dossiers en trois ans. Je constate que dans le quartier de Homborch où il y a beaucoup de logements sociaux, la moitié des maisons ne sont pas rénovées. La moitié des maisons sont vides”.

Une déclaration que conteste Céline Fremault, tête de liste cdH. “Il y a un projet de rénovation sur place”.

 « J’ai tiré la sonnette d’alarme il y a plusieurs mois sur des quartiers comme la chaussée d’Alsemberg qui se dualise. La région a reconnu toute la chaussée d’Alsemberg comme une zone sinistrée qu’il faut pouvoir aider”, explique Emmanuel De Bock, tête de liste Défi. Il ajoute : “Le gros problème à Uccle, c’est qu’on a construit beaucoup de logements sociaux en même temps de type 3 chambres et plus. Or, aujourd’hui, 60% des gens qui sont en attente d’un logement sont des personnes seules. Il y a 43% de familles mono-parentales. Donc il faudrait transformer ces logements en petits logements”.

De son côté, Thibaud Wyngaard, tête de liste Ecolo-Groen, veut déterminer les terrains qui permettraient de construire des logements sociaux supplémentaires. “Il faut surtout rénover et améliorer la performance énergétique du batis existant”.

A ces critiques, Boris Diliès, tête de liste MR répond :20% de notre budget, c’est de l’action sociale. Notre CPAS, c’est le 5e de la région de Bruxelles capitale”. Il ajoute, « Il faudrait sortir des caricatures qui consistent à dire qu’on ne s’occuperait pas des gens moins favorisés, c’est juste inexact”.

►Voir la carte d’identité d’Uccle
(Re)voir l’intégralité du débat sur Uccle

 

Partager l'article

24 septembre 2018 - 20h23
Modifié le 26 septembre 2018 - 11h28