Découvrez   

Usage des feux d’artifice par les particuliers : attention aux sanctions communales

A l’occasion de la soirée de nouvel an, beaucoup pourraient être tentés de tirer des feux d’artifice. Attention, leur usage dans l’espace public est strictement réglementé.

Par mesure de sécurité, l’usage des pétards et feux d’artifice par les particuliers dans l’espace public est interdit dans les 19 communes, sans autorisation préalable du/de la bourgmestre.

Cette interdiction figure dans les règlements généraux de police (RGP). Ceux et celles qui ne la respecteraient pas, s’exposent à une amende pouvant atteindre 350 euros dans la plupart des communes. Le montant effectif de l’amende étant laissé à l’appréciation de l’agent sanctionnateur.

Molenbeek, Ganshoren et Jette ont modifié il y a quelques jours l’article du RGP sur l’usage des feux d’artifice, pour le rendre plus sévère. Dans ces trois communes, ainsi que dans les deux autres de la zone de police-Ouest, Koekelberg et Berchem-Sainte-Agathe, l’amende maximale prévue était de 140 euros. Elle passe désormais à 350 euros.

A côté de ce volet répressif, de nombreuses communes misent aussi sur la sensibilisation, à l’attention des commerçants et des usagers.

Pour les amateurs de spectacles pyrotechniques, rendez-vous ce soir dès 21h30 au pied de l’Atomium : c’est de là que sera tiré le traditionnel feu d’artifice du nouvel an.

Lire aussi : Evere interdit les pétards et les feux d’artifice sans autorisation
Lire aussi : Molenbeek hausse le ton
►Lire aussi : Les conseils pour se rendre aux festivités au pied de l’Atomium 
Lire aussi : Le feu d’artifice du 31 décembre sera à nouveau tiré au pied de l’Atomium