Trafic illégal d’armes : une vingtaine de perquisitions menées partout en Belgique, 56 armes retrouvées

La police a mené ce mercredi matin des perquisitions sur l’ensemble du territoire belge suite à une enquête sur un trafic illégal d’armes sur Internet. 17 armes venant de Slovaquie et 39 autres illégales ont été retrouvées chez les personnes perquisitionnées.

20 perquisitions ont été menées ce matin à Bruxelles, à Liège, dans le Brabant flamand, dans le Limbourg, dans le Hainaut, dans la province d’Anvers, dans le Brabant wallon et en Flandre Orientale. Les perquisitions ont été menées chez des personnes suspectées d’avoir acheté des armes en Slovaquie via Internet.

Dans ce cas-ci, il s’agit d’armes qui auraient été rendues inutilisables et qui ne sont en principe pas chargées. L’enquête révèle que ces armes peuvent cependant être très facilement remises en parfait état de fonctionnement. La police a retrouvé 17 de ces armes ainsi que 39 autres armes illégales.

Les acheteurs de ces armes pourraient être poursuivis du chef de plusieurs infractions : commerce, vente, achat et transfert d’une arme soumise à autorisation (une autorisation de transfert délivrée par la région concernée), possession d’une arme soumise à autorisation/interdite (aucune autorisation du gouverneur de province), pas de soumission au banc d’épreuves, si l’arme a été transformée : transformation d’une arme sans que l’on soit armurier. La mesure de la peine est de 1 mois à 5 ans.

Gr.I. – Photo : illustration Belga/Laurie Dieffembacq

Partager l'article

29 novembre 2017 - 12h12