Découvrez   

Certaines victimes des attentats déplorent le manque de commémoration de la Stib le 22 mars prochain

Une décision qui passe mal auprès de certaines victimes des attentats de Bruxelles, particulièrement pour plusieurs membres de l’association Life4Brussels.

Contrairement à Brussels Airport qui organise depuis de longues semaines les prochaines commémorations à l’aéroport de Zaventem, la STIB prévoit uniquement un dépôt de gerbes de fleurs le 21 mars  2018 à la station de métro Maelbeek. Cela se fera  en présence de la Direction de la STIB, accompagnée d’une délégation du personnel, mais sans les victimes des attentats du 22 mars 2016, peut-on lire dans un communiqué.

Une décision qui passe mal auprès de certaines victimes des attentats de Bruxelles, particulièrement pour plusieurs membres de l’association Life4Brussels. En effet, ces victimes ne s’attendaient pas à une telle annonce. Dès janvier 2017, elles avaient émis le souhait que des commémorations aient lieu chaque année, afin de ne pas oublier que le 22 mars 2016, des femmes et des hommes ont perdu la vie et que d’autres ont été touchés dans leur chair.

Certaines familles endeuillées et certains rescapés ont le sentiment que la Stib souhaite entamer un « travail d’oubli » et faire en sorte que l’on ne parle plus de ces tragiques événements. Les victimes estiment qu’un devoir de mémoire s’impose comme une obligation morale.

Pour ce faire, Life4Brussels, en collaboration avec la Ville de Bruxelles, la Ligue des Droits de l’Homme, et le Service Social Juif de Bruxelles, organise un rassemblement le 11 mars 2018 à l’occasion de la Journée Européenne des Victimes, rue de la Loi à Schuman.

■ Reportage de Martin Caulier et Charles Carpreau.

Partager l'article

20 février 2018 - 12h30
Modifié le 20 février 2018 - 15h05