Découvrez   

Sites web du secteur public : pas suffisamment accessibles aux personnes handicapées

Tous les sites internet du secteur public doivent être accessibles aux personnes porteuses de handicap, en vertu d’une directive européenne transposée en droit belge. Pourtant c’est loin d’être le cas, selon plusieurs associations actives dans le secteur du handicap.

La question de l’accessibilité ne concerne pas que la mobilité, rappelle l’association Eqla de soutien aux personnes aveugles et malvoyantes, mais aussi l’accessibilité numérique. Or en la matière, dénonce-t-elle, les sites publics belges sont à la traîne. Alors qu’ils avaient jusqu’au 23 septembre pour se confirmer à la législation, 8% seulement des sites belges se seraient mis en ordre.

La période de confinement a été particulièrement révélatrice à cet égard.  Effectuer des démarches administratives, chercher une information, peut s’avérer difficile, voire impossible pour les 15 % de la population qui souffrent d’un handicap visuel, auditif, cognitif ou moteur, explique Eqla. Une vidéo réalisée avec l’asbl Passe-muraille illustre la problématique.

 

Les deux associations y exposent les pièges les plus courants auxquels sont confrontés les internautes porteurs de handicap.

Et en Région bruxelloise ?

La députée MR Aurélie Czekalski  interpelle ce mercredi la ministre-Présidente de la Cocof, chargée de la fonction publique, Barbara Trachte (Ecolo), sur la situation bruxelloise. Selon Rafal Naczyk, d’Eqla, les défaillances concernent l’ensemble du pays. Plusieurs sites web de communes bruxelloises se sont ainsi révélés très peu accessibles, mais il est difficile de produire des chiffres précis de la situation. Le cabinet de Brabara Trachte assure de son côté que le travail est en bonne voie au niveau de l’administration centrale, qui a été actualisée ces derniers mois et correspond désormais aux critères d’accessibilité.

Par ailleurs, plusieurs personnes signalent aussi les lenteurs de procédures et les difficultés d’accès à la DG Personnes handicapées, qui dépend du SPF Sécurité sociale. Cette organe est notamment compétent pour le versement des allocations mensuelles liées au handicap. Le dernier versement a connu des retards, ce qui a plongé les bénéficiaires dans l’incertitude pendant un peu plus d’une journée.

S.R.

Partager l'article

23 septembre 2020 - 12h34
Modifié le 23 septembre 2020 - 14h58