“Sous Silence” : les anciens combattants congolais en quête de reconnaissance

Ernestine, petite-fille d’un ancien combattant congolais forcé de rejoindre les rangs belges lors de la Première guerre mondiale, se bat aujourd’hui pour une meilleure reconnaissance de ces soldats oubliés par l’État belge. Un reportage réalisé par les étudiants en journalisme de l’ULB dans le cadre du projet “Sous Silence”.

Le saviez-vous ? Près de 32.000 Congolais ont été tués durant la Première guerre mondiale lors de combats face aux Allemands, en Afrique subsaharienne. À l’époque, le territoire congolais était aux mains des Belges… Mais cent ans après l’Armistice, l’hommage à ces anciens militaires venus du Congo est quasiment inexistante.

Nous avons rencontré Ernestine. Elle nous raconte l’histoire de son grand-père, sorti de la guerre les mains et l’honneur vides.

Découvrez le projet “Sous Silence” dans notre dossier.

■ Reportage de Marthe Kinkela (ULB).

Partager l'article

16 avril 2018 - 15h43