Rentrée scolaire : plus de 300 élèves sont toujours sur liste d’attente à Bruxelles

Alors que nombreux élèves feront leur rentrée des classes la semaine prochaine, 343 élèves de première secondaire restent sans école à Bruxelles, et sont toujours sur liste d’attente.

Le nombre d’élèves en attente a toutefois été revu à la baisse ce mardi, après que la CIRI (la Commission Inter-Réseaux des Inscriptions) ait enclenché sa procédure de seconde injonction (création d’une place supplémentaire par classe dans les écoles déjà complètes) et que les établissements scolaires eux-mêmes aient créé des places supplémentaires. Depuis le 24 août, les élèves ayant obtenu une place dans une école qui n’était pas en premier choix, avaient été également définitivement fixés sur leur école.

Les 343 élèves bruxellois ici concernés sont donc ceux qui n’ont pas obtenu de place dans l’un de leurs établissements de préférence, et qui ne savent donc toujours pas où ils feront leur rentrée. Dans tout le pays, ils sont 481 au total, soit 17 de plus que l’année dernière. A Bruxelles, il reste actuellement 1.493 places dans 66 écoles sans liste d’attente (sur 114 établissements en tout), mais celles-ci ne font pas partie des choix des élèves en sursis.

S’assurer de n’être inscrit que dans une seule école

Afin de trouver une solution efficace avant la rentrée des classes, la CIRI demande aux parents des enfants “qui ont une place dans un établissement scolaire qui, pour une raison qui leur appartient, auraient décidé de ne pas l’occuper, de prévenir l’école concernée ou le numéro vert des inscriptions (0800 188 55) de cette situation afin de pouvoir donner la place devenue libre à un enfant qui est toujours sans école“.

A l’inverse, pour ne pas perdre la place de leur enfant dans l’école souhaitée, les parents doivent également s’assurer que le jeune sera bien présent dès le premier jour de rentrée. Dans le cas contraire, il faut impérativement contacter l’établissement pour motiver l’absence.

Ce qu’il va se passer d’ici à la rentrée des classes

Pour les élèves n’ayant pas encore de place, ils vont progressivement s’inscrire dans les écoles où il en reste, avec l’appui des services d’aide à l’inscription (ceux-ci peuvent fournir les noms des écoles où il reste de la disponibilité, aussi disponible sur ce site). Cet accompagnement sera effectué jusqu’à l’extinction des listes d’attente.

Tant qu’une école aura une liste d’attente, elle ne pourra pas accepter d’étudiants qui auraient obtenu un ordre utile ailleurs, ou voudraient déjà changer d’école.

Arnaud Bruckner – Photo : Belga / Siska Gremmelprez

Partager l'article

27 août 2019 - 17h49