Découvrez   

Plus de 1500 Bruxellois invités à se faire vacciner par erreur : retour sur ce “faux départ”

Environ 1550 Bruxellois non-prioritaires ont reçu une invitation à se faire vacciner la semaine dernière. Ceci serait dû à une mauvaise utilisation du logiciel automatique destiné à convoquer les citoyens.

Tout commence vendredi dernier. John, un Bruxellois de 55 ans reçoit, à sa grande surprise, un SMS en français et en néerlandais l’invitant à se faire vacciner. “J’étais très étonné lorsque j’ai reçu ce message. Pourquoi moi ? Je ne suis a priori pas du tout à risque”, réagit l’intéressé.

L’homme décide donc de ne pas entrer tout de suite le code qui lui est destiné. “Je me demandais s’il ne s’agissait pas d’un bug ou d’un SMS frauduleux, étant donné mon état de santé”, explique-t-il.

► À lire également : Vaccination des personnes à risques : des médecins dénoncent l’atteinte à la vie privée

Une méconnaissance du logiciel

Renseignements pris, il s’agissait effectivement d’un problème informatique. Plus de 1.500 Bruxellois non-prioritaires se sont retrouvés dans la même situation.  “Nous ne connaissions pas encore assez bien l’outil et nous ne pouvions donc pas voir que nous passions d’une phase à l’autre lorsque nous invitions les gens”, nous explique la directrice du service d’hygiène de la Région bruxelloise, Inge Neven.

Depuis vendredi, les invitations se font donc manuellement et non plus via la database automatique pour éviter que le problème ne revienne. Une nouvelle version du logiciel devrait être effective ce mercredi.

► À lire également : Le vaccin CureVac testé sur des volontaires à Bruxelles

Une vaccination tout de même possible

Bien qu’il s’agisse d’une erreur, les personnes qui ont été invitées auront bien la possibilité de se faire vacciner. “En revanche, si ces personnes décident de ne pas être vaccinées tout de suite, elles seront reprises dans leur phase normalement attribuée qui devrait débuter dans plusieurs mois“, indique Inge Neven.

John, lui, songe à laisser sa place à quelqu’un de prioritaire. Possible ? “Les personnes invitées ont reçu une invitation personnelle avec un code unique, elles ne peuvent donc pas le transmettre à quelqu’un d’autre“, précise la directrice du service d’hygiène de la Région bruxelloise.

Ce “faux départ”, qui concerne un nombre assez limité de personnes, ne devrait toutefois pas avoir un grand impact sur la stratégie de vaccination.

V.d.T. – Photo : Belga

Partager l'article

23 février 2021 - 15h15
Modifié le 23 février 2021 - 16h10