Quels risques pour la future piste cyclable bidirectionnelle de l’avenue de Tervueren?

Le bourgmestre d’Etterbeek brandit une nouvelle étude commandée par ses soins.

La saga de la piste cyclable de l’avenue de Tervueren continue. Pour rappel, le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (one.brussels) souhaite créer une piste cyclable bidirectionnelle protégée de la voirie entre Mérode et Montgomery, entraînant la suppression de places de parkings. Le bourgmestre d’Etterbeek Vincent De Wolf (MR) s’y oppose. Il propose, lui, un projet de réaménagement de l’avenue sur le territoire communal avec la création d’une berne centrale plus large que l’actuelle et deux pistes cyclables unidirectionnelles.

Aujourd’hui, le bourgmestre brandit une nouvelle étude commandée par ses soins au bureau d’étude français ISR, indiquent nos confrères du Soir. “L’arrivée du cycliste “à contresens” surprend l’automobiliste, qui ne s’attend pas à ce conflit et concentre généralement son attention sur la voirie dans laquelle il s’engage“, indique-t-elle. “Je ne veux pas prendre ne fût-ce que le risque moral qu’un accident grave se produise à cause d’un tel aménagement“, confie le bourgmestre à nos confrères.

Pascal Smet regrette cette position sur Twitter. Il ironise dans les colonnes du Soir : “On pourrait s’intéresser à la crédibilité de ce bureau d’étude, qui a travaillé rapidement, en méconnaissance de la réalité bruxelloise et de ses mémorandums sur la création de pistes cyclables et leur largeur“.

Ecolo-Groen d’Etterbeek, principal partenaire de majorité du MR, indique qu’il soutient la proposition du ministre Smet ce mercredi matin. Le groupe se dit “favorable à l’aménagement d’une piste cyclable bidirectionnelle avec aménagements complémentaires“.

• Reportage de Sabine Ringelheim et Elodie Fournot

Partager l'article

15 mai 2019 - 12h17